Astuces

Trois astuces pour mieux isoler vos portes et fenêtres, afin d’économiser sur le chauffage cet hiver

Préparez-vous à affronter les rigueurs de l'hiver en adoptant des pratiques d'isolation simples, mais efficaces. Dans cet article, nous vous dévoilons trois méthodes pour économiser sur le chauffage en optimisant l'isolation de vos fenêtres et portes.

En ce début du mois de novembre, vous avez probablement déjà rallumé votre chauffage ! Une situation logique, qui peut vous donner quelques angoisses cette année, au regard des dernières augmentations subies par l’électricité. Dans une maison ou dans un appartement, les fenêtres et les portes sont responsables de 10 à 15 % des pertes de chaleur, voire plus si celles-ci sont en simple vitrage, selon le site Bati Actu. Les fenêtres se trouvent en troisième position dans les postes de pertes de chaleur, après les combles et les murs. Bien entendu, la solution ultime pour éviter ces 15 % de pertes est de changer vos fenêtres par du double ou du triple vitrage, mais tout le monde n’en a pas les moyens financiers. Pour tenter de limiter les dégâts, découvrez ces trois astuces accessibles, qui vous permettront de mieux isoler vos ouvrants, en attendant des jours meilleurs pour les changer intégralement. C’est parti.

Le bas de porte : un nid à courant d’air !

La porte est l’entrée de votre maison, mais elle peut aussi fermer une cave, un appentis ou une pièce non chauffée ! Ces portes sont souvent l’occasion pour le froid de pénétrer insidieusement votre maison. Et puisque votre porte n’est pas censée toucher le sol, c’est donc vers les bas de porte qu’il va falloir agir. Pour limiter l’entrée du froid, vous pouvez installer des boudins de portes, vendus dans le commerce ou à fabriquer par vous-même. Un bas de porte coûte en moyenne 20 € et vous permettra de faire barrière contre le froid. Ne négligez aucune porte, même les portes intérieures, puisque normalement, la température des chambres devrait être de 16 °C, contre 19 °C dans la pièce à vivre. Vous pouvez retrouver pléthore de bas de porte sur Amazon, Leroy Merlin ou Castorama.

Un bas de porte, pour limiter les déperditions de chaleur.
Un bas de porte, pour limiter les déperditions de chaleur. Crédit photo : Amazon

L’encadrement des portes et fenêtres est à vérifier !

Les liaisons entre le dormant, qui représente le cadre de la porte, peuvent se détériorer au fil du temps, provoquant des pertes de chaleur significatives. Lorsque vous observez des signes de dommages, de perforations ou de décollement des joints, il est impératif de les remplacer. Afin d’assurer une adhérence fiable et une étanchéité optimale, la première étape consiste à éliminer les anciens joints ainsi que tout résidu de colle à l’aide d’un cutter ou d’une spatule.

Il est essentiel de nettoyer minutieusement la zone concernée avant de la sécher correctement. Ensuite, vous avez le choix entre plusieurs types de joints pour effectuer le remplacement. Vous pouvez, par exemple, choisir les joints en PVC adhésifs, faciles à installer et peu onéreux. Ainsi, vous en trouverez sur Amazon, Leroy Merlin ou encore Castorama.

Un joint isolant de fenêtre.
Un joint isolant de fenêtre. Crédit photo : Capture d’écran Amazon

Le rideau thermique, une protection supplémentaire…

Après avoir comblé l’espace de vos bas de porte et renforcé les joints de chacun de vos dormants, vous pouvez ajouter des rideaux occultants, aussi appelés rideaux thermiques. Comme les astuces précédentes, ils ne remplaceront jamais une fenêtre double ou triple vitrage parfaitement isolée, mais sont un rempart supplémentaire contre le froid.

Des rideaux occultant isolants thermiques.
Des rideaux occultants isolants thermiques. Crédit photo : Capture d’écran Amazon

Il existe de nombreux modèles de rideaux thermiques occultants chez Amazon, Leroy Merlin ou Castorama. Si vous optez pour cette solution, veillez à ce que le rideau couvre bien la totalité de la fenêtre ou de la porte. Quitte à toucher quelque peu le sol, sinon le froid continuera à passer dessous. Que pensez-vous de ces astuces ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

 


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
20minutes.fr

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Lorsque je suis tombée en panne de chaudière, je me suis aperçue que la lente décrue de la température m’a permis de très bien supporter jusqu’à 14,5° dans mes pièces à vivre (je suis restée sans chauffage pendant 10 jours), avec juste une petite laine sur moi, en plus de mes vêtements habituels. Depuis, je ne chauffe qu’à 16° (et 15° dans les chambres) et je vis comme s’il faisait 20°. Aucune sensation d’inconfort, comme pour les esquimaux, je suppose… Le corps s’adapte tout simplement (jusqu’à un certain point). Mes économies de chauffage depuis qqs années sont énormes. Bien sûr, je n’ai toujours pas allumé le chauffage, là maintenant, peut-être dans une quinzaine de jours.
    L’énergie la plus économe, c’est celle qu’on ne consomme pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page