Auto / Moto

Airspeeder : les pilotes des voitures volantes seront protégés par des “champs de force virtuels” pendant les courses

Airspeeder annonce le début des courses de "voitures volantes" ou "drones" avant la fin de l'année, comme les prémices des futurs taxis volants !

Alors que les Grands Prix de Formule 1 devraient reprendre le 28 Mars à Bahrein, dans quelques mois, nous pourrions annoncer un autre championnat ! Et pas des moindres puisqu’il devrait s’agir de championnat de voitures volantes Airspeeder ! Les courses de multicoptères seront peut-être le sport automobile à la mode d’ici la fin 2021 !

Airspeeder vise les courses de multicoptères habités à haute vitesse entre 160 et 200 km/h ! C’est en prélude aux taxis volants, prévus pour 2024 à Paris qu’Airspeeder souhaite développer les courses de multicoptères. Une manière comme une autre de parfaire les atterrissages et décollages verticaux.

Des courses de super-drones

On ne sait pas trop à quoi s’attendre, mais ce serait un mélange entre les courses de pods dans Star Wars la Menace Fantôme et des courses aériennes de Red Bull ! Même si Airspeeder appelle ses engins des « voitures électriques volantes », il est plus facile d’imaginer des drones de la taille d’une voiture !

En effet, les engins volants pour le moment non identifiés ne disposent pas de roues. Pour fonctionner, ce sont des batteries qui les propulseront. Quant à la carrosserie, ce sera de la fibre de carbone… Si l’on imagine des drones, c’est surtout à cause des huit hélices qui lui permettront de se maintenir en l’air !

Un système anti-collision pour protéger les pilotes

Pour les courses, les pilotes devront faire preuve de dextérité puisque le but sera de passer entre les pylônes ! Il ne va pas falloir se louper ! Justement pour éviter les collisions et prévenir les accidents, Airspeeder travaille en collaboration avec Teknov8 et Acronis explique l’entreprise sur son site officiel.

À LIRE AUSSI :
Voiture volante : le Japon délivre son premier certificat de sécurité pour le taxi volant Skydrive
Airspeeder : les pilotes des voitures volantes seront protégés par des "champs de force virtuels" pendant les courses
Course de voitures volantes. Crédit photo : Airspeeder / Capture d’écran vidéo Youtube.

Ils tentent de développer des « systèmes d’évitement des collisions ». Airspeeder précise que lors des courses, les engins utiliseront la technologie LiDAR, soit une vision artificielle pour garantir la sécurité des pilotes et des spectateurs sans pour autant enlever de piment à la course !

Une technologie qui servira pour réguler la circulation aérienne dans les villes

Les dirigeants d’Airspeeder ont encore de nombreux obstacles à surmonter… Mais ils pensent que ces courses d’engins volants seront les prémices des voitures volantes à conduite autonome…  “Même avec des véhicules autonomes terrestre, c’est une chose difficile à faire car les ordinateurs doivent prendre des décisions très rapidement” explique Matt Pearson au magazine GQ.

“Mais dans un environnement de course, vous avez un parcours assez contrôlé. et vous avez la possibilité de faire coopérer tous les véhicules les uns avec les autres. Vous avez tout un tas de véhicules qui se parlent, donc s’il y a un incident ou un pilote ralentit ou s’il y a un embouteillage sur le parcours, ils sont tous conscients Nous pensons que c’est quelque chose qui révolutionnera les véhicules autonomes sur le terrain. C’est la technologie qui fera des voitures volantes une réalité dans nos villes à l’avenir. ”  précise le fondateur et PDG d’Airspeeder.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page