Auto / Moto

Une flotte de Taxi volant en préparation pour les Jeux olympiques d’été de 2024

Île-de-France : les premiers taxis volants à l'essai dès 2021

Et si les athlètes des jeux olympiques de Paris en 2024 se déplaçaient en taxis volants ? Le 30 septembre dernier, la région Île-de-France, la RATP et Aéroports de Paris ont signé un accord sur la mobilité aérienne urbaine.

Cet accord prévoit que les premiers essais de taxis volants débuteront dès l’année prochaine. L’objectif étant bien de pouvoir les rendre opérationnels pour les JO 2024 !  Dès 2021 donc l’entreprise Volocopter pourra tester les avions électriques à décollage et atterrissage verticaux pour survoler la région parisienne. Les essais se dérouleront dans le Val d’Oise (95) sur l’aérodrome de Pontoise-Cormeilles en Vexin.

À LIRE AUSSI :  Koncepto Millenya : Voici la plus petite voiture volante au monde

L’entreprise allemande Volocopter sera la première à faire voler ses taxis volants en France. Ce ne sera pas la première fois dans le monde puisque leurs appareils ont déjà réalisé plusieurs vols à Dubaï et à Helsinki. Avec succès !

Selon Aéroports de Paris, les opérations pourront commencer dès le mois de juin. Manœuvres de stationnement, d’atterrissage ou de décollage mais également maintenance ou recharge électrique des appareils. Il va donc falloir que les députés travaillent sur un encadrement de ces vols rapidement. En effet, il n’existe pas encore de législation ni de régulation pour ces nouveaux engins électriques.

Groupe ADP / Volocopter
Le déploiement d'un service de Taxi volant pour les Jeux olympiques d'été de 2024 ?
Le déploiement d’un service de Taxi volant pour les Jeux olympiques d’été de 2024 ?

Si le calendrier est tenu, la France devrait donc pouvoir tester les taxis volants avant le Japon. Le pays du soleil levant pensait pouvoir être pionnier, pour les JO 2020. Mais la crise de la Covid-19 en a décidé autrement. Les jeux Tokyo 2020 sont pour l’été 2021.

Et à quel prix !

Tout le monde ne pourra pas s’offrir un trajet en taxi volant ! Comptez 300 euros les 15 minutes ! Mais si la filière se développe et que la région devient pionnière en la matière, les prix pourraient chuter. L’ambition de la région Île-de-France étant de devenir pionnière en la matière !

À LIRE AUSSI :  Panneaux solaires : comment connaître « le potentiel solaire » de sa toiture ?

Ce serait évidemment une excellente solution pour désengorger la région parisienne constamment saturée de circulation. Les liaisons avec les aéroports seront la cible privilégiée de ce nouveau moyen de transport.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page