Auto / Moto

Ce vélo directement relié au cerveau sera capable de « lire dans les pensées » du cycliste pour améliorer sa sécurité

Un vélo intelligent ? C'est sur un modèle de vélo électrique qui lirait dans les pensées du cycliste que des chercheurs australiens travaillent actuellement !

Et si faire du vélo comportait moins de risque dans le futur qu’actuellement ? Avec la forte augmentation des déplacements à vélo, les risques d’accident pour les cyclistes, ont, eux aussi, fortement augmentés. Mais cela pourrait bientôt changer ! Et ce, grâce à un vélo intelligent qui serait capable de « lire dans les pensées » du cycliste !

Un dispositif actuellement en cours d’élaboration par des scientifiques de l’Université Monash, d’IBM et de l’Université britannique de Southampton. Et s’il arrive à être commercialisé, il pourrait probablement éviter de nombreux accidents. Présentation.

À LIRE AUSSI :
My Weecop le nouveau bracelet de paiement sans contact

Même si les vélos se font de plus en plus nombreux dans les villes de France, leur sécurité n’est pas toujours assurée. Quant aux pistes cyclables, même si l’effort des municipalités semble aller vers leur construction, il y a encore du travail. La sécurité, c’est sur ce point que porte cette étude actuellement menée en Australie.

Le prototype réalisé consiste en un électroencéphalogramme qui serait relié directement au cerveau du cycliste. En mesurant l’activité électrique du cerveau, l’ordinateur relié serait capable de transmettre les instructions au moteur du vélo… électrique il va de soi ! Si le champ de vision du cycliste est réduit par un véhicule ou un obstacle alors l’accélérateur deviendra inopérant… Il pourra continuer à pédaler mais aura plus de temps pour appréhender le danger. Une fois la vision parfaite, le vélo accélérera de nouveau !

Actuellement en étude, il reste à déterminer l’encombrement et le poids du dispositif pour le cycliste… Si toutes les conditions sont réunies, il se pourrait que ce « casque intelligent » soit disponible dans un futur assez proche.  Les constructeurs de vélos électriques pourraient s’y intéresser fortement et faire, un peu plus encore, décoller les ventes !

Photo d’illustration Lia Koltyrina (gauche) – Halfpoint (droite)/ Shutterstock

Via
presse-citron.net
Source
smh.com.au
Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page