Auto / Moto

5 conseils simples et efficaces pour éviter d’acheter un vélo (électrique) volé

En France, les vols de vélo explosent et avec eux, leurs revente. Alors suivez ces quelques conseils lors de votre achat pour vous éviter ce type de mésaventure.

Le vélo devient un moyen de déplacement de plus en plus à la mode dans notre société. Lors de votre achat, vous pouvez vous tourner vers des professionnels mais aussi vers des particuliers. Toutefois, dans ce dernier cas, il faudra être vigilant: le produit en vente pourrait bien être un vélo volé !

Les vols de vélo se multiplient en France et beaucoup de particuliers sont dans l’incapacité de déterminer si leur nouveau bien est volé ou non. Il vous faudra donc redoubler de vigilance; nous vous donnons ici quelques conseils.

Les sites de ventes officiels comportent moins de risques

Lors de l’achat de votre vélo, il vous faudra privilégier les sites de ventes officiels. Il en existe bon nombre qui vous permettront de trouver votre bonheur sans avoir de mauvaise surprise. Pour l’achat de votre vélo, rendez-vous sur des sites tels que Leboncoin, ou encore TrocVélo, qui proposent également des paiements 100% sécurisés.

Nombre annuel de vols et tentatives de vol de vélo et proportion de ménages victimes entre 2006 et 2018
Nombre annuel de vols et tentatives de vol de vélo et proportion de ménages victimes
entre 2006 et 2018. Crédit infographie : Rapport d’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2019

Vous avez également la possibilité de passer par les ventes domaniales qui sont organisées par l’Etat. Lors de ces ventes, les vélos trouvés ou volés dont les propriétaires n’ont pas été identifiés sont mis en vente. La vente s’effectue sous forme d’enchères; vous pouvez trouver votre bonheur pour une vingtaine d’euros ou peut-être moins.

RISD Rover : ce vélo pour se déplacer sur la Lune vient de gagner un concours organisé par la NASA

Faire attentions aux petits prix intéressants

Que ce soit un professionnel ou un particulier, aucun des deux ne vendra son vélo en dessous de sa valeur. Donc méfiez vous des petits prix qui sont tout de même très alléchants ! En effet, cela peut être un indice pour vous: n’hésitez pas à demander au vendeur pourquoi le prix de son vélo est si peu élevé.

Cela peut s’expliquer par la présence de petits défauts, mais afin d’éviter tout problème, renseignez vous au préalable sur le prix du neuf: tout comme pour les voitures, il existe des « argus » pour connaître la valeur réelle de votre vélo.

Se renseigner sur le vendeur 

Vérifiez le profil de votre vendeur, ainsi que les objets qu’il met en vente: méfiez vous d’un vendeur qui propose des dizaines d’autres vélos à la vente, celui-ci pourrait bien être un receleur.

Lieu des faits (en % des ménages victimes d'un vol ou d'une tentative)
Lieu des faits (en % des ménages victimes d’un vol ou d’une tentative). Crédit infographie : Rapport d’enquête « Cadre de vie et sécurité » 2019

D’autres détails peuvent également vous mettre la puce à l’oreille: si le vendeur ne possède ni le chargeur ni la clé de batterie, ou encore si le vélo est presque neuf et proposé à un prix exceptionnellement bas, votre “alarme méfiance” devrait s’enclencher.

Lyon : vous allez pouvoir "griller" encore plus de feux rouges à vélo, en toute légalité !

N’hésitez pas à vous renseignez sur l’origine du vélo

Si vous avez un doute sur la provenance de votre acquisition, n’hésitez pas à posez des questions au vendeur. Demandez-lui où et quand l’a-t-il acheté, s’il dispose de la facture ou encore si un acte de vente est prévu lors de votre achat. Si vous avez affaire à un receleur, il est probable qu’il n’aille pas au bout de la transaction. Si ses réponses ne sont pas claires, ou si vous avez des doutes, n’insistez pas : vous venez probablement d’éviter une arnaque.

Le marquage du vélo que vous souhaitez acheter

Pour garantir que votre vélo n’est pas volé, porter attention au marquage dont il dispose. Celui-ci est souvent Bicycode ou Paravol. Ce marquage est un très bon moyen de savoir si votre 2 roues est volé ou non, car les professionnels ont, depuis janvier 2021, l’obligation de marquer les vélos neufs qui sont en vente dans leurs magasins.

C’est aussi le cas pour les vélos d’occasion, donc si le propriétaire ne s’est pas enregistré, méfiez-vous…

Source
bfmtv.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page