Auto / Moto

Électrification d’un vélo traditionnel : le gouvernement publie la liste des règles à respecter

Les solutions de mobilité verte, notamment les vélos électriques, ont le vent en poupe ces dernières années. Dans cet article, vous découvrirez les règles instaurées par les autorités concernant la mise en place d’un kit d’électrification sur les bicyclettes traditionnelles.

L’électrification est l’une des tendances qui sévissent actuellement dans l’univers du cyclisme. En plus de la grande diversité des kits disponibles sur le marché, à l’instar du Bimotal Elevate ou encore du Swytch, le contexte sanitaire actuel pousse les gens à opter pour des solutions de transport individuelles et écologiques.

Électrifier un vélo traditionnel permet de réduire les dépenses dans la mesure où le prix d’un kit est généralement inférieur à celui d’un VAE tout neuf. C’est pour cette raison que la plupart des cyclistes optent pour le retrofitting ou l’utilisation d’un kit d’électrification amovible. Mais savez-vous qu’il existe quelques règles à suivre en la matière ?  Le gouvernement a publié le 29 septembre la liste des consignes à respecter.

À LIRE AUSSI :  🔥 Le vélo électrique Velobecane est de nouveau à moitié prix chez Cdiscount (599,99€ au lieu de 1199,99€)

Les conditions à remplir

Avant d’envisager la conversion de votre vélo à l’électrique, sachez d’abord pour pouvoir circuler librement sur la voie publique, sans avoir à l’immatriculer, la puissance du moteur ne doit pas excéder 250 W. Oubliez donc les kits qui comprennent un moteur électrique beaucoup plus puissant. En ce qui concerne la vitesse légale autorisée, elle est plafonnée à 25 km/h selon la directive 2002/24/CE du Parlement européen et du Conseil du 18 mars 2002 relative à la réception des véhicules à moteur à deux ou trois roues et abrogeant la directive 92/61/CEE du Conseil.

Le législateur a aussi prévu des dispositions qui concernent spécifiquement l’assistance au pédalage. Notez ainsi pour être conforme aux règles en vigueur, le système ne doit se déclencher qu’au pédalage. De plus, il doit se couper à l’arrêt du pédalage. Cependant, on peut mettre en place une assistance au démarrage à condition que la vitesse ne dépasse pas 6 km/h. Sachez que certaines villes comme Paris, Bordeaux et Toulon encouragent largement l’électrification de vélos. Elles proposent même des aides à l’électrification. Pour en savoir plus, contactez votre mairie.

D’autres points à retenir

Il existe d’autres consignes que nous devons savoir en tant que cyclistes. Si le vélo électrique est utilisé par un enfant de moins de 12 ans, le port du casque est obligatoire sous peine d’une amende allant jusqu’à 750 €. En cas de luminosité insuffisante ou de déplacement nocturne, le cycliste doit porter un gilet de haute visibilité. Par ailleurs, sachez que l’absence d’éclairage fonctionnel peut entrainer une amende allant jusqu’à 38 €. Pour en savoir plus sur les exigences de sécurité en matière de cyclisme, n’hésitez pas à prendre connaissance du décret n° 2016-364 du 29 mars 2016.

Photo de couverture Creative Photo Corner / Shutterstock

Meilleure Vente n° 1

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page