Auto / Moto

Elle conçoit un vélo électrique en bois et partage gratuitement ses plans !

L'Electraply est absolument dans l'air du temps: c'est un vélo électrique, fait de panneaux de contreplaqué issus de forêts durables, et il a un sacré look !

Que diriez-vous d’occuper vos prochains weekends printaniers à construire votre vélo ? Ce ne sera pas un vélo comme les autres, puisque si vous suivez les plans d’Evie Bee, cette jeune anglaise, votre vélo sera électrique ET en bois ! Etrange ? Ingénieux ? Probablement les deux à la fois ! Toujours est-il que la jeune femme n’est pas avare de conseils puisqu’elle vous propose même les plans totalement gratuits à télécharger. Evie Bee n’en n’est pas à sa première réalisation: elle a, aussi dans son escarcelle, un van aménagé en forme d’œuf, ou un bateau en plastique… Cette fois, c’est un vélo électrique en contreplaqué à construire vous-même !

Qui est Evie Bee ?

La jeune femme est modéliste et spécialiste du travail du bois et du design durable. Elle se passionne pour le bois, les forêts, la sylviculture, qu’elle allie à son imagination débordante. Et une simple balade à vélo va lui donner l’idée de créer LE vélo électrique de ses rêves ! Ce modèle vraiment original, elle l’a baptisé Electraply, et il est tout sauf classique ! L’objectif de la jeune femme, devant la montée en puissance des vélos électriques, est de proposer un vélo électrique en matériaux durables et naturels qui s’intégrerait parfaitement sur ce nouveau marché. Pour réaliser son modèle de vélo, elle s’est inspirée de la moto Triumph TR6 Trophy Scrambler du film « The Great Escape ».

Le vélo électrique en bois Electraply
Crédit photo : Evie Bee / Electraply

Une autre source d’inspiration fût le livre Lone Rider, qui raconte l’histoire de la première femme à faire le tour du monde à moto sur une BMW R60/6 de 1974. Après plusieurs essais, pour dessiner son vélo, elle s’inspirera finalement de la Yamaha SR250 Scrambler car elle se prêtait plus à la personnalisation que les deux précédentes…. C’est donc un combo des trois modèles qui a été modernisé pour donner l’e-bike d’Evie.

L’Electraply en détails

Electraply, littéralement contreplaqué électrique, se veut donc moderne, design et durable. Sa conceptrice a voulu allier les techniques modernes à des matériaux considérés comme “vintage”. Pour construire ce vélo, elle a utilisé plusieurs types de contreplaqués, et tous provenaient de forêts durables. Le cadre est donc majoritairement construit avec du peuplier, un bois résistant. Pour l’extérieur, elle a privilégié le bouleau, esthétiquement plus sympa que le premier. Pour solidifier la structure, elle s’est aidée de quelques pièces en acier inoxydable et a recouvert la selle d’un faux cuir. Pour la batterie, Evie a choisi un modèle de 36 Volts (12.5 Ampère/heure) pour une capacité de 450 Wh. Le moteur quant à lui est un Smart Pie qui se dote d’un contrôleur interne.

Et elle partage ses plans gratuitement !

Evie Bee explique qu’elle n’a pas souhaité garder ses plans pour elle, mais qu’elle préfère les partager pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure ! Le premier livret se consacre à la conception du vélo électrique. Quant au deuxième, il se focalise sur les recherches techniques et le processus de construction… Elle y dévoile également les « secrets » de la partie mécanique, du moteur et des batteries. Si l’aventure de la construction ne vous tente pas, soyez patient: l’Electraply pourrait être commercialisé, ou du moins, sa fabrication financée par une future campagne sur Kickstarter. Pour ne pas manquer son éventuel lancement, vous pouvez suivre l’avancée du projet sur Evie Bee Design / mailchi.mp

Source
inceptivemind.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

4 commentaires

  1. Bha les roue le guidon ne son pas en bois lol.donc je dirais il a construit un vélo hybride bois et fer

  2. Sans vouloir critiquer car c’est une belle réalisation, mais niveau freinage avec juste un frein avant a patin et un vélo qui doit peser un âne mort, je pense que c’est limite dangereux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page