Auto / Moto

La Bagnole et la Cocotte, deux nouveaux modes de déplacement doux

Cocotte est un vélo électrique sans chaîne; Bagnole, une voiture électrique hyper légère... Tous deux sont issus d'un consortium de quatre entreprises haut-savoyardes qui mettent en commun leurs compétences pour revenir à l'essentiel !

Lors du dernier salon VIVATECH, un consortium, regroupant quatre entreprises de Haute-Savoie, s’est largement distingué. WeShift, qui regroupe donc Groupe Savoy, M2O Group, Alpes usinage et Pracartis, a lancé deux nouvelles innovations pour encourager la mobilité douce. Ces deux innovations françaises qui devraient être disponibles à la vente dès 2023 sont un vélo sans chaîne, baptisée la Cocotte, et une voiture électrique hyper légère (moins de 300 kilos) baptisée la Bagnole. Des noms communs qui deviendront peut-être une référence en matière de mobilité douce à l’heure où les véhicules thermiques n’ont plus la cote. Découverte !

La Bagnole c’est quoi ?

C’était peut-être elle, la star du salon Vivatech, cette petite voiture électrique à deux places avec pour designer Léo Choisel. Côté look, elle s’inspire de la Méhari et de la Jeep et a séduit grâce à son look à mi-chemin entre le vintage et le moderne ! Mais ce qui intrigue, c’est aussi son poids « plume ». Avec moins de 300 kilos sur la balance, l’idée est de ne plus s’encombrer du superficiel, mais de revenir à l’essentiel : un volant, deux sièges et quatre roues ! Côté moteur, la Bagnole disposera de deux motorisations: la première permettra à la voiture électrique d’atteindre la vitesse maximale de 45 km/h, lui donnant l’autorisation d’être conduite sans permis. La seconde la propulsera à 80 km/h et se conduira avec un permis B. C’est un véhicule conçu pour les trajets urbains quotidiens, même si elle dispose d’équipements tout-terrains.

Le vélo électrique La Cocotte
Le vélo électrique La Cocotte

Et la Cocotte c’est quoi ?

La Cocotte est un vélo électrique sans chaîne qui demandera donc moins d’entretien et de maintenance. Son nom fait référence à un des composants et, avouons-le, référence au « Cocorico », qui affirme les origines françaises et haut-savoyardes de ce nouveau vélo électrique. Ce vélo d’un nouveau genre se caractérise par une boîte de vitesse automatique, l’absence de chaîne et de courroie ainsi qu’une transmission par cardan.  Il s’équipe également d’un phare ayant un spectre lumineux six fois plus large que les vélos électriques du marché actuel. En revanche, pour le moment, nous n’avons pas d’informations sur ses performances, autonomie, puissance, modes d’assistance etc. Gageons que nous en saurons plus très bientôt !

À LIRE AUSSI :
FLX BabyMaker : un puissant vélo électrique avec un moteur de 350 W pour une vitesse de pointe de 40 km/h

Le consortium pourquoi faire ?

En choisissant de s’allier ensemble, les quatre entreprises de Haute-Savoie souhaitent “lancer une dynamique afin de développer à terme une nouvelle filière la plus locale possible”. WeShift signifie « Nous mutons », et c’est bien cette mutation vers les mobilités douces que veulent réussir les quatre alliés. Arthur Allamand, directeur commercial & marketing au Pôle Protection & Santé chez Savoy International, explique que les vélos sont fabriqués à 60% en Rhône-Alpes, et que 95% de leur fabrication est réalisée en France et en Europe. Ils espèrent ainsi relocaliser la production des composants dans un futur assez proche. WeShift sera le point de départ de nouveaux marchés pour les industriels français, c’est en tout cas le souhait de ce consortium ! Ces deux nouveaux modes de déplacements pourraient bien faire des émules à leur sortie. Il ne faudra pas rechercher les gadgets dernier cri, là n’est pas leur créneau. Revenir à l’essentiel, un mode de vie valable pour ceux qui plaquent tout pour une vie en tiny house, ou qui choisiront la Bagnole ou la Cocotte pour se déplacer ! Plus d’infos : kgauto.fr

Source
Groupe-ecomedia.comFrance3-regions.francetvinfo.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page