Auto / Moto

Ouganda : un homme répare de vieux vélos rouillés avec des bambous et c’est un succès fou !

Le bambou semble devenir un matériau incontournable dans de nombreux domaines... En Ouganda, un réparateur de vélo confectionne les cadres de vélos de récupération en bambou... Et ils les exportent partout dans le monde !

Le bambou c’est comme le saule pleureur, il se plie mais ne casse pas ! Et si le bambou pouvait permettre de réparer certains véhicules comme les vélos ? Moins coûteux que le métal ou le carbone, plus accessible aux particuliers, il est en plus 100% recyclable. Noordin Kasoma, un artisan ougandais, en fait le pari.

Il a lancé son atelier de fabrication et de réparation de vélo à Kampala en Ouganda… Et il n’utilise que du bambou pour réparer les vieux vélos rouillés que lui apportent ses clients. Ils n’ont souvent pas d’autres moyens de locomotion et le magasin Boogali Bikes est une aubaine pour eux !

À LIRE AUSSI :
Il transforme une très vielle bicyclette en vélo électrique avec un moteur de machine à laver...

Le bambou est un matériau naturel, léger et durable. Il est de plus très facile à recycler. Dans son atelier, Noordin, récupère les vieux vélos rouillés ou cabossés. Il supprime ensuite les cadres en acier. Puis, il fabrique ensuite un nouveau cadre uniquement à base de bambous séchés. Il lui faut une semaine pour fabriquer un vélo et n’utilise aucune colle ou de soudure pour maintenir son cadre. Son secret : des tresses d’écorce de Matuba, un arbre local ultra solide !

Avec son procédé, il ne créé aucun déchet supplémentaire ! Les cadres en acier sont repris par des ferrailleurs et les déchets de bambou sont remis à la nature. En fabriquant ces cadres de bambou, il fait aussi marcher l’économie locale et propose des vélos bon marché à ses clients. Le bambou est un matériau très flexible qui permet en plus d’absorber mieux que l’acier, les chocs des routes ou des pistes.

Crédit photo : Boogaali Bikes Uganda Limited
Ouganda : un homme répare de vieux vélos rouillés avec des bambous et c'est un succès fou !
Ouganda : un homme répare de vieux vélos rouillés avec des bambous et c’est un succès fou !

Et en plus il crée des emplois !

Noordin emploie 20 apprentis et exportent désormais ses vélos en bambou partout dans le monde… Il faut compter 400€ pour un vélo Boogali Bikes… De quoi rouler écologique et économique ! Noordin a déjà pour projet de développer le cyclotourisme dans son pays et de construire la plus grande usine productrice de vélo en bambou. On lui souhaite beaucoup de succès !

The making of a Bamboo frame. #bamboobikesuganda

Publiée par Boogaali Bikes Uganda Limited sur Vendredi 17 novembre 2017

 

Source
BoogaalibikesBoogaali Bikes Uganda Limited / Facebook
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer