Auto / Moto

Pössl dévoile le e-Vanster, un camping-car 100% électrique multifonction et modulaire

Le nouveau Vanster, tout électrique a fait sensation au dernier salon des caravanes, et il faut dire qu'il a tout pour plaire !

Que diriez-vous si l’un des mini-campeurs les plus polyvalents au monde devenait un VR entièrement électrique ? C’est exactement ce que propose le Vanster de Pössl, un camping-car polyvalent et léger lancé il y a trois ans et qui se transforme rapidement en fourgon pour huit passagers, camping-car pour quatre personnes ou fourgon vide pour transporter des marchandises. Le Vanster était l’un des plus polyvalents au monde; il devient désormais l’un des plus écologiques avec une version électrique, le e-Vanster, capable de parcourir un peu moins de 300 kilomètres (298 exactement) par charge. Découverte de ce nouveau camping-car qui a fait sensation au dernier Salon des caravanes de Düsseldorf.

Présentation du e-Vanster

Ce camping-car était un peu l’attraction du salon, mais il a été présenté dans la catégorie technologies vertes plutôt que dans celle des camping-cars… Le nouveau fourgon offre une conduite propre et silencieuse dans un design qui propose de nombreuses configurations puisque les utilisateurs peuvent le transformer en voiture de tous les jours, transporteur de marchandises, navette d’aventure ou campeur. Le modèle e-Vanster conserve cependant tous les atouts du Vanster classique et ajoute un groupe motopropulseur zéro émission. La nouvelle option de motorisation se base sur le Citroën e-SpaceTourer de 134 ch (100 kW).

L'intérieur du e-Vanster
L’intérieur du e-Vanster. Crédit photo : Pössl

De nombreux équipements disponibles

Ce petit camping-car ne manque pas d’éléments de confort et de fonctionnalité. En effet, il dispose en série d’un pack couchette simple et léger qui se compose d’un toit relevable, d’un lit double, d’une prise 220V, d’une banquette de deuxième rangée (3 places), des sièges de cabine pivotants, et d’une console arrière haute et mince avec une étagère pliable et une plaque à induction. La version présentée peut donc faire office de camping-car pour deux personnes ou de monospace pour cinq personnes… Il est donc possible également d’ajouter une rangée de sièges pour obtenir huit places au maximum.

La Campbox Kitchen en option

Pour faire du e-Vanster un camping-car plus complet et plus performant, les propriétaires peuvent choisir de l’équiper de Campbox, des boxes de camping amovibles qui apportent encore plus de confort. Ils peuvent donc opter pour la Campbox Kitchen, qui est en fait une boîte de cuisine de hayon avec un cadre pleine largeur. A l’intérieur, on trouve des modules coulissants et un compartiment central de rangement. L’un des modules est une pile de tiroir avec plan de travail, et le second module est un évier avec cuvette, bidons d’eau et robinet alimenté par une pompe de 12V. Le compartiment de rangement central comprend une étagère supérieure pour ranger le réchaud à gaz portable à deux brûleurs et un grand espace en dessous pour accueillir un petit réfrigérateur, divers accessoires de cuisine ou même des toilettes portables. La Campbox se fixe grâce à un système (Quick-Fix) qui permet de choisir la configuration cargo ou monospace, et elle peut être utilisée à l’intérieur comme à l’extérieur. Autre option, en choisissant la box Kitchen & Sleep, on ajoute un cadre de lit pliable et un matelas en trois parties à utiliser sur les sièges arrière SpaceTourer rabattus.

À LIRE AUSSI :  Egoé : Skoda invente un kit ultra compact pour transformer son crossover électrique en "camping car"

Quelques caractéristiques techniques

Le e-Vanster n’émet donc aucun gaz d’échappement, mais cela lui confère tout de même quelques inconvénients, comme son autonomie très limitée de 298 kilomètres sur route ou 382 kilomètres en ville. S’il est utilisé quotidiennement en mode monospace sur des trajets urbains, l’autonomie reste acceptable évidemment… Pour réaliser un road trip de 3000 kilomètres, cela semble un peu plus fastidieux en revanche. La vitesse maximale est également limitée à 130 km/h contre 185 km/h sur le modèle diesel, et il pèse 300 kilos de plus que ce dernier. Quant au prix du e-Vanster, il n’a pas été communiqué, tout comme sa date éventuelle de commercialisation.

Source
Newatlas.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page