Auto / Moto

Rétrofit : comment convertir sa voiture thermique à l’électrique ?

Les voitures thermiques seront peut-être bientôt interdites; c'est d'ailleurs déjà le cas pour certains vieux moteurs dans quelques villes de France. En les passant à l'électrique, elles redeviennent autorisées et peuvent continuer leur route !

Les propriétaires de véhicules thermiques se demandent à quelle sauce ils seront bientôt mangés. Il est fort probable que, d’ici quelques années, les moteurs thermiques soient bannis de la circulation. De plus en plus de propriétaires s’intéressent donc au « rétrofit ».

Electrifier une voiture ancienne est déjà possible, et certains possesseurs de très anciens véhicules optent pour cette solution, ce qui permet de ne pas s’en séparer, et même de pouvoir continuer à rouler. Certes les puristes s’insurgent sur ce mode de fonctionnement, mais c’est peut-être le seul moyen pour qu’elles puissent rouler dans un futur proche. Sur ce genre de véhicule qui ne sert pas tous les jours, c’est peut-être le meilleur compromis. On vous explique comment cela se passe.

Pourquoi électrifier sa voiture ?

Lorsque l’on choisit d’électrifier un véhicule ancien ou de collection, les pièces de valeur seront toujours conservées en leur état d’origine. De nombreuses start-up se lancent désormais dans le rétrofit de voitures anciennes, ce qui permet aux novices en mécanique de pouvoir équiper leurs véhicules.

D’après les experts, le rétrofit des voitures anciennes permet également de les conserver intactes et en état de fonctionnement, sans toucher à l’esthétisme. Il faut bien avouer que les véhicules anciens sont conservés en majeure partie pour ça et non pour leurs performances sur route. Avec un moteur électrique, vous pourriez même redonner un peu de puissance à votre vieille voiture… Vous diminuerez également le bruit et la pollution générés par ces vieux moteurs.

Attention, toutes les voitures électriques ne peuvent pas tracter une remorque ou une caravane !

Combien ça coûte ?

Difficile de répondre à cette question, car cela va dépendre de la complexité du modèle à électrifier. La conversion électrique de voitures anciennes coûte entre 5 000 et 40 000€; ce n’est pas donné, mais ce sera peut-être le prix à payer pour qu’elles ne restent pas confinées au garage. Si les centres de réparation traditionnels peuvent réparer toutes les marques actuelles, le rétrofit des voitures anciennes n’est possible qu’entre les mains d’experts.

En effet, la plupart des professionnels se spécialisent sur un seul modèle ou une seule marque. Changer le moteur n’est pas le plus difficile; en revanche, il faut chaque fois adapter la batterie au véhicule. Et il est plus simple de se concentrer sur la 2CV et ses dérivés que de réaliser plusieurs modèles.

La loi française sur le rétrofit

Depuis le 4 avril 2020, il est possible en France d’électrifier un véhicule thermique pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. C’est-à-dire que l’on enlève le moteur thermique et le réservoir, que l’on remplace par un moteur électrique et une batterie. Le rétrofit possède un autre avantage : celui d’augmenter le nombre de véhicules électriques en circulation.

Une nouvelle études affirme que les voitures électriques coûtent plus chères à entretenir que les thermiques

Et donc, d’impacter positivement l’environnement en permettant de moins polluer et d’éviter la casse à ces voitures thermiques, difficiles à recycler. Le rétrofit s’inscrit aujourd’hui dans une démarche d’économie circulaire. Cela élargit également l’offre de voitures électriques car un véhicule neuf reste encore assez onéreux ! Pour passer à l’électrique via le rétrofit, votre véhicule doit avoir plus de 5 ans.

En faisant réaliser cette opération par un professionnel, les transformations sont évidemment garanties (arrêté du 13 mars 2020): Le fabricant garantit la préservation de l’intégrité de tous les éléments du véhicule transformé avec un dispositif de conversion électrique qu’il commercialise. Il assume la responsabilité d’une détérioration éventuelle de tous les éléments du véhicule transformé et de toute pièce susceptible d’être en contact avec, ou dégradée par tout ou partie du dispositif de conversion électrique. Les professionnels du rétrofit s’engagent en général sur une garantie allant de 3 à 7 ans. Enfin depuis le 1er juin 2020, le rétrofit peut bénéficier de la prime à la conversion pour un montant de 2 500 € ou 5 000 €.

Source
Sosoir.LeSoir.be

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page