Auto / Moto

Sécurité routière : Comment éviter les pièges de l’hiver et l’accident ?

Les routes en hiver sont parfois de véritables pièges pour les automobilistes... Avec quelques précautions, il est pourtant possible d'éviter l'accident grave !

Vous êtes peut-être sur le point de partir passer quelques jours en famille pour les fêtes de fin d’année ? Et sur votre route, vous rencontrerez peut-être quelques aléas climatiques liés à la saison qu’est l’hiver… Neige, verglas, pluie, ces éléments météorologiques causent de nombreux accidents de la route.

Pourtant, en suivant ces quelques conseils, vous pourriez éviter de vous retrouver bloqués, accidentés, ou pire encore…  Si la mortalité sur la route baisse depuis quelques années, ce n’est pas le cas pour toutes les tranches d’âge… Malheureusement, de plus en plus de jeunes de moins de 25 ans laissent leur vie sur les routes.

Il suffit parfois d’une vitesse trop élevée ou d’un verre de trop pour que tout bascule ! Mais alors comment déjouer les pièges de la route en hiver ? Et comment se faire aider en cas d’accident grave ? On vous explique tout !

L’hiver, ça glisse !

Lorsque l’on pense glissage, on pense au verglas ou à la neige, mais parfois la route glissante peut se cacher sous un tas de feuilles mortes… Les sous-bois ou tronçons de routes ombragés peuvent aussi représenter un danger pour les automobilistes puisque, le verglas n’y fond pas. Il faudra également faire attention à la boue laissée par les cultures betteravières par exemple. Une véritable patinoire qui en surprend plus d’un !

Pour éviter la rencontre avec un arbre pour cause de glissade :

  • Adapter sa vitesse;
  • Observer son environnement;
  • Regarder au loin et anticiper le verglas ou le tas de feuilles;
  • Les panneaux « route glissante » existent et ils ne sont pas juste posés pour faire joli ! Tenez en compte !
  • Freiner toujours en ligne droite, et avant le virage… Si vous disposez de l’ABS ou de l’ESP, et que vous sentez la voiture vibrer comme jamais, ne lâchez pas la pédale, vos éléments de sécurité sont en action.

Attention sur la neige !

Depuis le 1er novembre dernier, dans certaines régions (ou villes) de France, les pneus « hiver » sont obligatoires. Ces pneus ne sont pas des baguettes magiques et ne doivent pas vous laisser imaginer que vous êtes donc intouchables ! La neige ça glisse, même avec des pneus neiges…

Pour rouler sur la neige, suivez ces quelques conseils :

  • Choisissez une allure lente mais constante !
  • Ne freinez pas, ça ne sert à rien sur la neige, sauf cas de force majeure, sinon utilisez votre frein-moteur !
  • Respectez, voire augmentez vos distances de sécurité avec le véhicule que vous suivez…
  • Utilisez l’embrayage plutôt que l’accélérateur si vous patinez au démarrage.
À LIRE AUSSI :  Les pneus hiver deviennent obligatoires dans certains départements à partir du 1er novembre

Les animaux sauvages peuvent aussi être dangereux

C’est une période où les grands animaux tels que chevreuils, sangliers ou cerfs, sortent des bois… Comme les panneaux route glissante, vous apercevrez des panneaux « traversée d’animaux » … Ils vous annoncent un vrai danger !

Si un animal croise votre route, ne cherchez pas à l’éviter, vous pourriez être victime d’une sortie de route…  Freinez à fond en espérant vous arrêter à temps. Evidemment, on ne peut pas prévoir la sortie d’un animal d’un bois, mais en diminuant sa vitesse, même sur autoroute, on peut éviter l’accident… Et une rencontre fortuite avec un sanglier peut faire très, très mal !

Quels sont les points à vérifier en hiver ?

Avant de partir pour un long trajet, il faudra vérifier vos niveaux de lave-glace et choisir un produit efficace même par -20°C ! On vérifiera aussi le niveau de liquide de refroidissement et on s’assurera que la batterie fonctionne parfaitement.

A l’intérieur de votre voiture, vous n’oublierez pas de glisser un chargeur de téléphone (ou une batterie de secours chargée), des gilets fluorescents, une lampe torche et des piles, un grattoir à givre, des gants et des chaussures de marche…

Dans le coffre, il faudra toujours garder un plaid, un sac de couchage ou une couverture de survie, des câbles de démarrage, une barre ou sangle de remorquage… Et quelques denrées alimentaires, comme des barres énergétiques ou des boissons énergisantes !

Victimes et Avenir, l’association à contacter en cas d’accident !

Malgré toutes les précautions prises avant de partir, les accidents sont par définition imprévisibles… Et malheureusement, ils sont aussi matières, pour certains, à gagner de l’argent. Des associations peu scrupuleuses, ou même des avocats ou professionnels peuvent mal vous conseiller en cas d’accident… Si celui-ci ne comprend que de la casse matérielle, votre assurance auto doit pouvoir vous aider.

Mais dans le cas d’accidents corporels, entraînant des blessures pour vous ou pour autrui, ou pire un décès, mieux vaut se tourner vers des associations spécialisées… et gratuites !

C’est le cas de l’association Victimes et Avenir, fondée en 2016 par Maud Escriva, déléguée générale. Cette association qui peine à se faire reconnaître des autorités publiques, vient pourtant en aide à toutes les victimes d’accidents corporels… Une question ? Un doute ? Un litige avec votre assureur ? Voici comment contacter l’association :

  • Association Victimes et Avenir (Maud Escriva)
  • 12 rue de la Lampe 77100 NANTEUIL LES MEAUX
  • 07 84 33 85 70
  • contact@victimesetavenir.org

Source
Notretemps.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page