Auto / Moto

Vélos électriques : Yamaha va réorganiser ses activités en Europe

Pour se faire une place sur le marché des vélos électriques en Europe, Yamaha a annoncé la délocalisation de ses activités marketing sur le vieux continent.

Yamaha est principalement connu pour ses motos, mais le constructeur japonais est aussi un équipementier pionnier du vélo électrique. Il propose en effet des systèmes d’assistance électrique aux marques les plus réputées dans le secteur.

Tout n’est cependant pas rose, car Yamaha doit faire face à une concurrence de plus en plus rude. C’est ainsi que pour reprendre du poil de la bête, le constructeur a décidé de restructurer ses activités en Europe.

À LIRE AUSSI :
Cowboy revient avec une troisième génération de vélos électriques dotés de meilleures caractéristiques

Yamaha mise sur le vieux continent : Ces dernières années ont été particulièrement prolifiques pour le marché des vélos à assistance électriques (VAE) : les ventes ont particulièrement explosé en Europe, avec plusieurs millions d’exemplaires écoulés en 2019. La demande est telle que Yamaha a annoncé la relocalisation du cœur de ses activités VAE sur le vieux continent.

C’est ainsi que depuis le 1er juillet, le siège européen de l’entreprise, Yamaha Motor Europe N.V. s’occupe de la distribution de ses produits OEM (Original Equipment Manufacturer) pour vélos électriques. C’est toute la chaîne européenne qui est prise en charge par YME, depuis la commercialisation des équipements, en passant par les services, les campagnes marketing, et la planification des commandes et l’approvisionnement des pièces de rechange.

Une décision stratégique et bien pensée

Dans un communiqué, Yamaha a indiqué que ses activités marketing ont été relocalisées aux Pays-Bas dans le but de consolider la base commerciale de l’entreprise. « Yamaha Motor Europe N.V., bénéficiant d’une longue expérience commerciale sur le marché européen […] est désormais responsable de la commercialisation d’unités d’entraînement OEM pour les vélos électriques. Nous pensons que cette décision participera au développement de cette industrie », a expliqué le directeur général exécutif, Kazuhiro Murata.

Il s’agit d’un véritable défi qu’YME est prêt à relever avec brio. Comme l’explique Eric de Seynes, PDG de Yamaha Motor Europe : « nous sommes heureux d’endosser la responsabilité de cette activité OEM et tenons à remercier Yamaha Motor Company pour la confiance qu’elle nous accorde afin de la développer davantage en Europe. […] Yamaha a été le précurseur de cette technologie VAE et nous avons confiance en notre capacité à étendre la réputation de notre marque dans ce domaine, en soutenant les succès futurs de nos clients. » Les prochains mois promettent d’être intéressants pour Yamaha.

Via
Lerepairedesmotards
Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer