Drone

PigeonBot, l’étonnant robot avec des plumes et qui vole comme un oiseau

Découvrez PigeonBot, un robot volant dont les ailes ont été fabriquées avec de vraies plumes d’oiseau !

L’homme s’est souvent inspiré des merveilles de la nature pour inventer des gadgets mais sans pour autant réussir à reproduire exactement le mécanisme de ce qu’il copie. C’est notamment le cas avec machines volantes. Oui, les ingénieurs ont réussi à construire et faire voler des avions, des jets, des hélicoptères, des drones… mais jamais de la même manière que les oiseaux ! Eh bien, il semblerait que la donne soit sur le point de changer.

Des ingénieurs américains sont parvenus à construire un robot qui peut voler comme un oiseau. Baptisé « PigeonBot, » il présente la particularité d’être capable de reproduire à l’identique les mouvements d’ailes du pigeon lorsqu’il est en train de voler. Les ailes du PigeonBot sont donc capables de se plier et se déplier comme pour ceux d’un volatile.

À LIRE AUSSI :
Meyko, le robot qui aide les enfants à prendre leurs médicaments

Ce n’est pas tout, le PigeonBot présente également la particularité d’être un robot « biohybride. » Ses ailes sont un savant mélange de composants électroniques, de cartons mais aussi de plumes de pigeon ! Le résultat de cette hybridation a été couronné de succès comme le témoigne quelques vidéos montrant le robot en train de s’envoler dans les airs, les ailes non pas rigides mais qui se déploient et se contractent majestueusement dans le ciel. De loin, on aurait vraiment dit un pigeon !

Les travaux ont fait l’objet d’un article très détaillé dans la revue Science. David Lentink, un des principaux auteurs de l’étude, y confie les nombreuses applications que pourraient offrir le PigeonBot et ses ailes à plumes : « Dans l’aviation, la technique utilisée pour le robot pourrait rendre les appareils plus sûrs. Un avion qui copierait notre modèle serait beaucoup plus manœuvrable ; notamment en cas de turbulences. » a-t-il indiqué.

Les scientifiques comptent aussi approfondir leurs recherches dans le but de comprendre la mécanique du vol des oiseaux. David Lentink a indiqué que lui et ses collègues allaient tenter de « reproduire le même type de robots hybrides, mais avec d’autres oiseaux. Des oiseaux qui ont des styles de vols radicalement différents. On va essayer d’échantillonner des espèces représentatives de tous les autres types de vole. Aujourd’hui, il y a énormément de débats pour savoir quelles techniques de vol ils utilisaient. »

À terme, les recherches permettraient de fabriquer des machines volantes encore plus performantes qui offrent de meilleures qualités et expériences de vol.

Via
gizmodo.com
Source
science.sciencemag.org
Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer