Aux Philippines, les étudiants devront planter dix arbres pour obtenir leur diplôme

Les législateurs philippins voudraient que chaque étudiant du pays plante 10 arbres pour obtenir son diplôme de fin d’année… Le pays compte des millions de jeunes, ce qui ferait plus de 170 millions d’arbres à planter chaque année…

Une étonnante loi vient d’être proposée aux Philippines ! Elle obligerait chaque étudiant, de l’école primaire à l’université à planter 10 arbres minimum pour obtenir leurs diplômes ! Et si l’on en croit les éléments donnés par le gouvernement philippin, pas d’arbres plantés, pas de diplômes en poche…

Cette nouvelle mesure pourrait voir 175 millions d’arbres replantés chaque année mais rien n’explique comment les étudiants devront financer ces 10 arbres plantés ! La loi doit encore obtenir l’aval du Sénat, ce n’est donc pas encore actif.


A lire également : En Belgique, chaque naissance sera célébrée par la plantation d’un arbre


La loi sur l’héritage de la remise des diplômes pour l’environnement, c’est son nom imposerait à chaque étudiant de reboiser les forêts du pays avec des espèces adaptées et dans des endroits adéquats pour obtenir le diplôme qui finalise chaque cycle scolaire.

L’objectif est de sensibiliser la jeune population de ce pays à l’écologie et de redonner de l’oxygène à cet archipel qui compte 7641 îles dispersées dans la Mer des Philippines et la Mer de Chine. 17 millions d’étudiants chaque année pourraient donc contribuer à la reforestation de ce pays, mais une question se pose quant à l’accompagnement de ces plantations.

Et si un étudiant ne peut pas financièrement se procurer les dix arbres, qu’en sera-t-il du diplôme ? Les idées pour sensibiliser les jeunes à l’environnement, à l’anti-gaspillage ou au danger de la déforestation massive sont-elles vraiment toutes bonnes à prendre. Nous voyons mal un étudiant qui aura survolé une année scolaire de bons résultats être sanctionné parce qu’il n’a pas pu planter les 10 arbres… Il faut donc voir comment cette loi pourrait être mise en place et si elle s’adressera vraiment à tous, quelque soit leur condition sociale ? A suivre peut-être ?

 

Selon les informations du site 20minutes.fr
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page