La plateforme Loop va être lancée au printemps et tentera de remettre en pratique la technique des emballages consignés… On demande à voir pour juger !

Le recyclage des déchets et des emballages est une nécessité et nous avons beaucoup de retard en France dans ce domaine. De grandes multinationales comme Mondelez, Danone, Coca-Cola, Unilever ou encore Nestlé, Pepsico ou Carrefour ont décidé de remettre en pratique la consigne d’emballage.

Il y a quelques décennies, les boissons se vendaient en bouteilles de verre consignées qu’il fallait rapporter au magasin. Dans cet esprit vient d’être lancé la plateforme LOOP avec une petite différence : ils viendraient eux-mêmes à votre porte récupérer les déchets consignés. Premiers tests prévus au printemps 2019 à Paris, on vous explique en détail le principe même si nous sommes un peu sceptiques sur le processus de fonctionnement.


A lire également : Faut-il en finir définitivement avec les bouteilles en plastique ?


La plateforme LOOP lancée par l’entreprise américaine Terracycle proposera un site avec une centaine de produits vendus en emballages consignés, réutilisables ou recyclables. Une fois que vous aurez consommé les produits et gardé les emballages, un transporteur partenaire de Loop viendra récupérer les emballages et même les produits usagés recyclables (couches, tampons, rasoirs…) Il sera possible également de s’abonner à un même produit et le recevoir sur des périodes prédéfinies à l’avance.

Nous approuvons ce genre d’initiative mais pour le coup, nous trouvons ce système un peu compliqué, tant en matière de stockage des déchets que de logistique. Nous ne pouvons pas encore juger mais de prime abord, passer commande sur un site spécifique, puis programmer un enlèvement et surtout stocker des déchets tels que couches usagées nous semble compliqué.

En Allemagne, quand vous rapportez vous-même vos bouteilles plastiques en machine à recycler, on vous rend des bons d’achat ou quelques centimes. Pourquoi la grande distribution française ne copie pas ses voisins européens plutôt que de trouver de nouveaux plans marketing pour vendre ? On espère vraiment que cela va fonctionner… Attendons les tests du printemps à Paris et New York pour en juger.

Coca, Danone, Nestlé... Plusieurs groupes veulent relancer les emballages consignés

D’après les informations d site lefigaro.fr
Photos de couverture de 3RUS / Shutterstock