Environnement

En Suède, la ville de Södertälje embauche des corbeaux pour ramasser les mégots de cigarette

Les mégots sont un véritable fléau pour la nature... En Suède, comme au Puy du Fou, des oiseaux sont dressés pour rapporter les déchets, et des récompenses leur sont offertes en échange !

Oiseau de malheur ou de mauvais augure, on ne peut pas vraiment dire que le corbeau ait une bonne réputation. Est-ce à cause du film d’Hitchcock, Les Oiseaux, qui voit Tippi Hedren se faire attaquer par une horde de corbeaux devenus fous, et qui a au passage traumatisé la terre entière ? Est-ce tout simplement à cause de leur couleur noire et de leur allure peu sympathique, ou encore de leurs coassements criards ? Le corbeau n’est pas forcément le meilleur ami des agriculteurs non plus, et pourtant c’est un animal très intelligent. Et si, finalement, ces sombres oiseaux pouvaient nous aider à nettoyer la nature ? C’est en tout cas ce que tente de prouver la ville de Södertälje, en Suède. Elle va « embaucher » des corbeaux pour ramasser les mégots de cigarette. Explications.

Les mégots, un fléau dans le monde entier

Pour s’apercevoir de l’ampleur du phénomène, il n’y a qu’à se rendre dans le « coin fumeur » d’un hôpital par exemple. Malgré la présence de cendriers, des dizaines de mégots jonchent le sol et les parterres de fleurs. Et, pour cette fois, la faute revient aux fumeurs eux-mêmes qui jettent leurs mégots à côté du cendrier. Le site Mégot.com estime le nombre de mégots jetés chaque année à 4300 milliards… Impressionnant ! Ramasser les mégots pour les agents chargés du nettoyage est un travail fastidieux et chronophage. Pour remédier à cette pollution, la ville de Södertälje près de Stockholm, a, par l’intermédiaire de l’entreprise Corvid Cleaning, fait appel à des corbeaux pour cette tâche assez ingrate, il faut bien le reconnaître !

Alice Amiel, directrice artistique relooke les paquets de cigarettes pour sensibiliser à la pollution aux mégots !
Alice Amiel, directrice artistique relooke les paquets de cigarettes pour sensibiliser à la pollution aux mégots

Un mégot rapporté, une récompense à la clé

Comme de nombreux animaux, les corbeaux fonctionnent à la récompense. Corvid Cleaning forment donc des escadrons de corbeaux à rapporter des mégots contre un petit cadeau. Et ça marche: les corbeaux dressés rapportent des centaines de mégots chaque jour dans une machine spécialement conçue par la start-up. La ville pense pouvoir faire une économie de 75% sur les dépenses liées au ramassage ! En Suède, ce budget avoisinerait les deux millions d’euros rien que pour le ramassage des mégots dans les espaces publics; une somme qui représente environ 62% du budget total de nettoyage.

Pas de maltraitance animale !

Pour celles et ceux qui pourraient logiquement s’inquiéter du bien-être des corbeaux, qui sont aussi des êtres sensibles, l’entreprise atteste que chaque corbeau est minutieusement suivi par des vétérinaires.

“Ce sont des oiseaux sauvages qui participent sur une base volontaire” Christian Günther-Hanssen, (fondateur de Corvid Cleaning)

Selon cette étude, un corbeau de 4 mois aurait les capacités intellectuelles d’un enfant de 5 à 7 ans. Pour cette expérimentation, des corbeaux de Nouvelle-Calédonie sont dressés à réaliser le ramassage et à rapporter leur paquet à un endroit précis, contre récompense à l’arrivée. D’après le fondateur de l’entreprise Corvid Cleaning, les corbeaux n’ingèrent jamais les mégots, et savent que cela ne se mange pas. En France, cela existe déjà au Puy du Fou, où les déchets sont ramassés par les oiseaux… Et si on arrêtait de jeter ses mégots ? Les corbeaux peuvent se rendre très utiles, mais ce n’est à priori pas leur fonction première ! Un cendrier de poche prend quelques centimètres dans un sac à main, et au moins vous ne polluez plus la nature… Qu’on laisse les corbeaux profiter un peu de leur vie non ?


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
theguardian.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page