Environnement

« Ici commence la mer », l’invention d’un filtre à base de cheveux pour contenir les mégots des caniveaux

La solution pour un avenir plus propre peut parfois se trouver sous nos pieds. À Cherbourg-en-Cotentin, Sébastien Vrac, expert en filtration, transforme les caniveaux en gardiens de l'océan. Explorez sa dernière invention qui capture les mégots avant qu'ils ne rejoignent les eaux, proposant une réponse tangible à un problème mondial.

Dans certaines villes de France, qu’elles soient près ou loin de la mer ou de l’océan, vous avez peut-être aperçu un message peint près des bouches de caniveau. Vous pouvez, en effet, y lire : « la mer commence ici », et vous vous demandez pourquoi ce message. En y réfléchissant quelque peu, ce message de prévention indique que tous les déchets jetés dans le caniveau rejoindront bientôt les millions de tonnes de déchets qui polluent les océans. Le principal ennemi des caniveaux : le mégot de cigarette, jeté à la sauvette dans les grilles ! Un vilain geste qui fait que, chaque jour, 11 milliards de mégots rejoignent les océans ! Un chiffre impressionnant qui a donné l’idée à Sébastien Vrac, un entrepreneur normand spécialisé dans la filtration, d’inventer un système pour capturer ces mégots dès qu’ils arrivent dans les bouches d’égout. Découverte.

Un expert en filtration au service de l’environnement

Si vous nous suivez, le nom de Sébastien Vrac ne vous est plus inconnu ! Primé au concours Lépine pour sa première invention, un filtre à base de cheveux récupérés, pour dépolluer les ports, il récidive en adaptant son système aux caniveaux. Si vous voulez découvrir la première invention de Sébastien, nous lui avions consacré un article en 2022. En s’inspirant de son système déjà installé dans le port de Cherbourg et de Lorient, il a donc inventé un système de filtration, toujours à base de cheveux humains, mais cette fois-ci pour les caniveaux.

Un filtre à caniveau quelques jours après sa mise en place.
Un filtre à caniveau quelques jours après sa mise en place. Crédit photo : Cotentin Filtration (capture d’écran Facebook)

Le système pour les caniveaux, qu’est-ce que c’est ?

Originaire de Sideville, l’inventeur n’a pas trouvé meilleur endroit que sa ville natale pour tester son invention ! Si vous soulevez une grille de bouche d’égout dans cette ville, vous apercevrez une sorte de boîte en métal, entourée de boudins épais et blancs, qui font office de filtre. Pour la conception du coffrage, l’inventeur a fait appel à l’entreprise SMTCS, spécialisée dans la chaudronnerie, pour concevoir la structure en acier zingué. Un autre système semblable, fabriqué en plastique par l’entreprise Plexitech, a été installé dans une ville périphérique de Caen. Quant à sa matière première, le cheveu, il continue de la récupérer chez un coiffeur situé à Octeville ! Le coiffeur n’a plus de déchets et l’inventeur a de la matière première gratuite pour son invention géniale.

Comment fonctionne son invention ?

En réalité, c’est tellement simple que l’on se demande pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ! La caisse, en métal ou en plastique, est réalisée sur-mesure et vient s’encastrer sous la grille de la bouche d’égout. Les boudins de cheveux répartis sur son pourtour filtrent le moindre déchet et ne laissent plus passer un seul mégot vers les canalisations.

Le ramassage des filtres à caniveaux se fait à vélo, pour une démarche plus écoresponsable.
Le ramassage des filtres à caniveaux se fait à vélo, pour une démarche plus écoresponsable. Crédit photo : Cotentin Filtration (capture d’écran Facebook)

Il suffit alors aux agents communaux de la vider de manière périodique. En quelques mois, plus de 2 000 mégots ont été récupérés et, par conséquent, ils ne rejoindront pas l’océan ! C’est peut-être une goutte d’eau, justement, dans le vortex de déchets, mais cette invention est fantastique, non ? Pour en savoir plus et suivre l’avancée de cette invention, rendez-vous sur la page Facebook de l’entreprise Cotentin Filtration. Que pensez-vous de cette invention qui allie réduction des déchets et recyclage des cheveux humains ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
actu.fr
Source
Cotentin Filtration

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page