Environnement

L’état d’Oregon légalise le compostage humain ! Et en France, où en sommes-nous ?

L'Oregon est le troisième état américain à inscrire le compostage humain dans les options post-mortem ! Une avancée écologique considérable qui permet de revenir à la terre après sa mort !

Comment être écologique jusqu’à la mort et même au-delà ? C’est peut-être cette question qui a intrigué les autorités de l’état d’Orégon aux États-Unis ? Près de l’état de Washington en 2019 puis le Colorado en 2020 : l’Oregon légalise le compostage humain ! Et ce sera effectif dès l’année prochaine. Le compostage humain devient officiellement l’une des options post-mortem de l’Etat. Une manière de redonner son corps à la Terre, matière qui viendra fertiliser et enrichir les sols.

Traditionnellement, deux solutions existent : l’inhumation ou l’incinération. Mais dans les deux cas, l’empreinte écologique est plus importante qu’on ne l’imagine. Lors d’un enterrement, les matières rejettent des toxines qui peuvent polluer les sols. Et lors d’une inhumation, ce sont des gaz à effet de serre qui s’échappent dans l’atmosphère. La manière la plus écolo de « mourir » serait donc de revenir à la Terre !

Comment cela fonctionne-t-il ?

Depuis quelques années, l’idée de mourir « écolo » intéresse de plus en plus de « vivants » qui souhaitent littéralement revenir « à la Terre » ! Katie Brown, gouverneure de l’état a donc signé cette nouvelle loi le 15 juin dernier. Elle entrera en vigueur le 1er juillet 2022. La nouvelle loi porte le nom de « décomposition naturelle et biologique ».

Et si vous adoptiez des poules pour réduire vos déchets alimentaires ?

Recompose, société américaine spécialiste des cérémonies funéraires, explique le fonctionnement de cette nouvelle méthode ! Trois étapes sont nécessaires, on entoure d’abord le corps de plantes, de pailles, et de matières végétales. Puis le tout vient se loger dans un tube que l’on chauffe. Comme dans un compost, les matières sont aérées au fur et à mesure et retournées pour les mélanger. En quelques semaines, le corps redevient compost et peut, soit être rendu à la famille, soit utilisé comme compost dans les forêts de l’Etat !

Et l’humusation c’est quoi ?

Le site Humusation.org plaide pour la légalisation de cette pratique ! L’humusation est un processus contrôlé de transformation des corps humains par les humuseurs (micro-organismes présents uniquement dans les premiers cm du sol). Mélangés à un compost de broyats de bois d’élagage, le corps se transforme en humus en un an environ. Sur le site, vous pouvez aider à faire bouger les lois en « donnant votre corps » virtuellement pour faire avancer la légalisation. Mais également en signant une pétition ou en alertant vos élus communaux afin qu’ils puissent faire pression sur les législateurs. Décidément, en France, la mort semble être un sujet bien plus tabou qu’il n’y parait ! Le droit à mourir dans la dignité, ce peut aussi être le droit de redonner son corps à la Terre ?

C'est le printemps ! Et si vous vous mettiez au composteur de cuisine ?

Le compost humain en France ?

Nous n’en sommes pas encore arrivés à ce stade en France. Le compost humain n’est pas encore d’actualité. La seule alternative écologique possible est la Cime-Tree. Une forêt dans laquelle il est possible d’enterrer des urnes funéraires qui, se décomposeront avec le temps. Si le principe du « retour à la terre » est le même, on est bien loin du compostage humain que l’Oregon autorise désormais. Pourtant, avec la conscience écologique qui grandit, les efforts des français pour consommer plus propre, ce serait une sorte de « boucle bouclée » ! Pour une fin de vie en accord avec sa philosophie.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page