Mauvais élèves : une campagne de sensibilisation au recyclage des piles débute en Île-de-France

Corepile lance les cubes à piles... Le récupérateur de piles arrivera dans votre boîte aux lettres, et 1800 points de collecte existent ! Plus aucune excuse pour ne pas recycler vos piles !

Si vous résidez dans les départements du Val-de-Marne (94), des Hauts-de-Seine (92), de la Seine (75) ou de la Seine-Saint-Denis (93), vous avez peut-être reçu hier un « cube à piles » ! Et vous vous demandez peut-être ce que vous allez bien pouvoir en faire !

Entre le 15 et le 23 mars, ce sont 1.8 millions de cubes à piles qui vont être distribués dans les boîtes aux lettres de franciliens. Et cette opération, à l’initiative de Corepile, un éco-organisme en charge de la collecte des piles lance une opération de sensibilisation en Île-de-France.

Les franciliens, mauvais élèves du recyclage des piles

Et cette région n’a pas été choisie au hasard, les franciliens recyclent deux fois moins que les autres… Le recyclage des piles est une évidence, et il faudrait qu’elles soient toutes recyclées, jamais jetées ! Les 1.8 millions de cubes à piles vont donc rejoindre autant de foyer franciliens… Et il suffira ensuite de les porter dans l’un des 1800 points de collecte à proximité de leur domicile ! En Île-de-France, 53.8 millions de piles ont été recyclées en 2020 mais 15% ont rejoint les ordures ménagères malheureusement !

« Faire le bon geste avec ses produits usagés reste un défi du quotidien ; notamment en Ile-de-France où la collecte des piles et batteries est structurellement sous performante. Il est indispensable que nous mettions tout en œuvre pour faciliter le geste de tri et de recyclage des piles et batteries sur ce territoire » explique Frédéric HEDOUIN (directeur général de Corepile) dans un communiqué. L’idée est simple ! Puisque les franciliens ne se déplacent pour les bacs à piles, les bacs à piles vont arriver chez eux !

Mauvais élèves : une campagne de sensibilisation au recyclage des piles débute en Île-de-France
Les 1.8 millions de cubes à piles vont donc rejoindre autant de foyer franciliens. Crédit photo : Corepile

1800 points de collecte !

Et il ne faudra pas dire que les points de collecte sont trop éloignés ! 1800 points de collecte, soit forcément un point à moins d’un kilomètre du lieu d’arrivée du cube à pile…Rien ne vous empêche alors de mettre un cube à pile dans votre mairie, chez un commerçant ou à l’école… L’important étant de le remplir de piles en tous genres qui ne finiront donc pas à l’a poubelle !

Et si vous êtes franciliens mais que votre département ne figure pas dans ceux sélectionnés, rappelons que les déchetteries et les grands magasins récupèrent tous les piles usagées… Il faut juste penser à les déposer, ce n’est quand même pas très compliqué et c’est une excellente idée pour la planète ! Et pensez à utiliser des piles rechargeables quand cela est possible, ce sera encore mieux pour la Planète !

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page