Environnement

Réchauffement climatique : les régions de France qui seront les plus touchées

Montée des eaux, fonte des glaciers, érosion des côtes, disparition de certaines espèces marines... Les conséquences du réchauffement climatique sont peut-être plus nombreuses qu'on l'imagine

Dans notre précédent article sur le rapport du GIEC, nous vous parlions de l’inexorable montée des eaux dans le monde. Pour ces experts, les conséquences du réchauffement climatiques sont déjà perceptibles, et malheureusement cela n’ira pas en s’arrangeant. Pire même, puisque les experts estiment que les conséquences vont s’accentuer et progresser à un rythme effréné.

Mais quelles seront les conséquences de ce réchauffement climatique en France ? A quoi ressembleront nos montagnes, nos îles ou nos littoraux dans quelques décennies ? Et quelles seront les conséquences directes sur nos finances ? On vous explique tout.

Le pessimisme des spécialistes du climat

Dans ce rapport attendu, les climatologues estiment que les événements météorologiques extrêmes deviendront plus fréquents. Pour eux, les tempêtes, inondations, périodes caniculaires toucheront tous les pays du monde, et deviendront de plus en plus fréquentes, déclenchant incendies et catastrophes humaines.  Dans une interview accordé au journal Le Parisien, Robert Vautard, chercheur au Laboratoire des Sciences du climat et de l’environnement (LSCE) revient sur les conséquences dans notre pays. Et c’est plutôt inquiétant.

Des conséquences déjà visibles

Depuis le début de l’été, il semble bien la météo donne raison aux experts du GIEC: dômes de chaleur au Canada, en Espagne, au Maghreb, en Grèce; inondations en Belgique et en Allemagne, incendies en Algérie, Turquie, Grèce, sécheresse extrême au Kazakhstan…

Selon Robert Vautard, tous ces événements sont dus à l’impact du réchauffement climatique et les régions polaires seront les plus concernées; la fonte des glaces provoque la montée des eaux et impacte le monde entier.

Le danger pour nos montagnes

Depuis le début des années 80, la Mer de Glace de Chamonix fond à grande vitesse, et selon Robert Vautard, le problème ne fera que se poursuivre… Nos massifs français sont donc en danger, et les villages nichées au fond des vallées également. Quant à la neige, elle sera évidemment moins abondante.

À LIRE AUSSI :
Le réchauffement climatique a causé la disparition de 14 % des coraux en moins de 10 ans !
Réchauffement climatique : des conséquences terribles pour nos région Françaises
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Jacek Jacobi

Le danger pour nos littoraux

Ce sera du côté du littoral Atlantique que les effets seront les plus visibles: la fonte des glaces provoque la montée du niveau de l’océan, et par conséquent l’érosion des côtes. Par ailleurs, le réchauffement des eaux provoquera la disparition de certaines espèces marines, impliquant une crise dans l’industrie de la pêche par exemple. A Soulac-Sur-Mer (33), l’immeuble Le Signal est le triste et flagrant exemple de cette érosion marine.

Le danger pour nos territoires d’Outre-Mer

Du côté des iles françaises, ces endroits battus par les vents et les marées, ce sont les événements climatiques tels que les cyclones qui se feront plus fréquents et plus intenses, avec évidemment des pertes humaines à envisager lors de ces catastrophes climatiques.

Le danger pour nos porte-monnaie

Même si cela peut paraître étrange, le réchauffement climatique aura un impact sur nos finances, etpus particulièrement sur le prix de nos assurances autos, habitation etc… En 1980, les sinistres coûtaient aux assurances environ 1 million d’euros par an. Depuis 5 ans, c’est 4 milliards d’euros par an qu’elles dépensent en remboursements aux sinistrés.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) table sur une augmentation de 113 à 200% dans les trois prochaines décennies, en fonction des risques liés au département dans lequel vous habitez !  C’est peut-être l’occasion de jeter un coup d’oeil aux régions encore préservées !

 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

2 commentaires

  1. Pourquoi ne dénonce-t-on pas la folie de la reproduction humaine et sa démographie galopante responsable de la pollution et de la consommation exponentielle de toutes les ressources de la planète ? L’humanitaire est un fléau. Il faut : Cesser d’aider les humains à se multiplier tous azimuts. Encourager les stérilisations et avortements. Pénaliser les familles nombreuses. Laisser les migrants chez eux. Ne pas les encourager en allant les chercher en mer. Les empêcher de venir en Europe devenir des consommateurs sans conscience écologique. Stopper toutes les aides sociales. Privilégier la décroissance et la pauvreté. Ne pas aider les pays arriérés à se développer industriellement. Accorder les mêmes droits élémentaires (au respect de la vie) aux arbres et aux animaux que ceux des humains. Subventionner la non reproduction. Sanctionner durement les pollueurs. Primer la modestie et la frugalité. Protéger tous les peuples premiers (Exemple : indiens nord et sud américains, inuits, eskimos, aborigènes etc). Primer aussi les circuits courts et les producteurs locaux. Respecter les acquis et traditions ancestraux qui ont fait leur preuve.

  2. Il me semble que vous détenez les clés essentielles aux problèmes dominants. J’espère que quelqu’un vous lira parmi nos dirigeants… Se poser les bonnes questions peut certainement faire avancer les choses dans la bonne direction. Mais bien sûr il ne faut pas craindre de se faire “mal voir”, il faut du cran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page