Prouvé scientifiquement, cette région est moins chaude grâce à une reforestation massive depuis les années 1930

Un rapport d’étude a affirmé que l’est des États-Unis est beaucoup moins réchauffé que le reste de ce pays grâce à des actions de reforestation remontant depuis les années 1930.

Préserver et restaurer les forêts constituent des moyens naturels prometteurs pour réduire le réchauffement climatique. En effet, les forêts seraient en mesure de réguler les concentrations de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et d’atténuer les températures de la surface et de l’air grâce aux processus biophysiques. Aux États-Unis, des chercheurs ont réussi à démontrer que le reboisement généralisé dans la partie orientale de ce pays au cours du XXe a contribué grandement à l’atténuation du climat et au refroidissement local. Pour ce faire, ils ont recouru à de nouvelles approches inter-échelles, tout en analysant de nombreuses sources de données indépendantes. Nous vous invitons à en apprendre davantage sur cette étude récente à travers cet article.

Presque un siècle de reforestation

Jusqu’à présent, les capacités des forêts à réduire l’augmentation des températures de la surface et de l’air ou à refroidir le climat sont remises en question. Mais aujourd’hui, les résultats de cette nouvelle étude pourraient désormais lever ces doutes. La région est des États-Unis était couverte d’une immense forêt primaire avant l’urbanisation massive amorcée par la colonisation et l’essor de l’agriculture intensive dans le pays. Puis, conscientes de la destruction progressive des forêts, les autorités ont commencé à mener des actions de reboisement à partir des années 1930. À cette époque, les Américains auraient déjà remarqué des hausses de températures au cours des décennies précédentes. Le climatologue britannique Guy Stewart Callendar aurait confirmé ces soupçons en déclarant la présence d’un réchauffement climatique avec un taux d’augmentation de 0,5 °C par siècle.

Le trou de réchauffement du sud-est des États-Unis et l'état des forêts correspondant. (A) estimation de l'âge des forêts. (B) conversion des terres entre terres agricoles et forêts de 1938 à 1992. (C) Tendance du changement de température de 1900 à 2010 (∆ T a, °C/50 ans) calculée à l'aide d'un modèle de tendance saisonnière. (D) Photo historique d'une équipe de plantation. Photo originale au bureau du service forestier à Elinks, WV.
Le trou de réchauffement du sud-est des États-Unis et l’état des forêts correspondant. (A) estimation de l’âge des forêts. (B) conversion des terres entre terres agricoles et forêts de 1938 à 1992. (C) Tendance du changement de température de 1900 à 2010 (∆ T a, °C/50 ans) calculée à l’aide d’un modèle de tendance saisonnière. (D) Photo historique d’une équipe de plantation. Photo originale au bureau du service forestier à Elinks, WV. Crédit photo : Barnes et al., 2024, CC0 1.0 Universal

L’effet de refroidissement des forêts

D’après les chercheurs qui ont réalisé cette étude, des arbres ont été plantés sur environ 15 millions d’hectares de terrains, situés dans l’est des États-Unis, en l’espace de 100 ans. Cela aurait permis de réduire le réchauffement régional. Dans les régions ayant bénéficié du reboisement, la hausse des températures serait limitée à 0,3 °C, contre une moyenne nationale de 0,7 °C. L’équipe de recherche a précisé que d’autres facteurs auraient pu contribuer à atteindre cet allègement du réchauffement, mais dans une moindre mesure.

Elle a, d’ailleurs, déclaré que des résultats d’observations antérieures par satellite et au sol ont montré que les forêts de l’Union européenne sont capables de refroidir la surface du sol de 1 à 2 °C par an par rapport aux champs de culture et aux praires à proximité. Selon eux, l’effet de refroidissement est surtout élevé (allant de 2 à 5 °C) à la mi-journée pendant la saison de croissance des arbres. De plus, les jeunes arbres âgés de 20 à 40 ans offrent l’effet refroidissant le plus important. Ce refroidissement s’étend de la surface terrestre à l’air près de la surface.

Les forêts génèrent un refroidissement des sols et de l'air.
Les forêts génèrent un refroidissement des sols et de l’air. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Le potentiel du reboisement généralisé

La reforestation massive peut être utilisée comme une stratégie locale d’adaptation au climat dans les régions tempérées, expliquent ces chercheurs. Aux États-Unis, elle a permis de ralentir le rythme du réchauffement au fil du temps. Pour parvenir à ces conclusions, cette équipe de recherche a procédé à l’analyse de l’évolution historique de la température de l’air et de l’occupation des sols.

Le reboisement des forêts ne peut avoir qu'un effet positif pour notre planète.
Le reboisement des forêts ne peut avoir qu’un effet positif pour notre planète. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Selon elle, les zones aux alentours des forêts étaient jusqu’à 1 °C moins chaudes que les endroits voisins dont la couverture terrestre n’a pas subi des modifications. En somme, les actions de reboisement pourraient aider à atténuer le changement climatique et à éliminer le dioxyde de carbone de l’atmosphère dans certaines régions du monde. Plus d’informations : Earth’s Future. Que pensez-vous de cette étude ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Argupubs

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page