Scan Eat, le scanner qui détecte les pesticides et les polluants dans les aliments

OuUn étudiant invente un scanner pour détecter tous les polluants, y compris les pesticides dans les aliments, voici le Scan Eat.

Nous utilisons plus de 66.600 tonnes pesticides en France et  chaque année dans les cultures agricoles. Présents à l’extérieur et dans nos foyers, les pesticides chimiques représentent un danger aussi bien pour l’environnement que pour notre santé. Un vrai casse-tête pour les consommateurs…

Mais comment savoir si nos aliments contiennent des pesticides ? Avec un scanner répond Simon Bernard , inventeur du Scan Eat.

En 2016, cet étudiant de l’École nationale supérieure maritime du Havre (l’ENSM) a mis au point un ingénieux spectromètre infrarouge miniaturisé capable de détecter les pesticides dans les fruits et les légumes.

 

Ce « e-contrôleur » portatif serait en effet capable de mesurer la qualité des aliments bruts comme des fruits ou encore des légumes.  L’appareil permettrait également de détecter divers polluants contenus dans l’eau ou encore dans l’air.


A lire aussi : Faut-il en finir définitivement avec les bouteilles en plastique ?


Un appareil prometteur

L’objectif des inventeurs est de développer un scanner qui tient dans la main, facile à transporter et à utiliser. Un appareil fiable qui indiquera instantanément le niveau de pesticides d’un produit qu’on lui présente au supermarché ou à la table d’un restaurant.

 

« J’ai entendu parler d’une technologie, commercialisée l’an dernier, de spectromètre infrarouge miniaturisé à la taille d’une petite clef USB (…) Je me suis rendu compte qu’elle pouvait être utilisée pour détecter la présence et le taux acceptable ou non de pesticides dans les aliments de type fruits et légumes. »

L’inventeur a été le lauréat du projet Green Tech Ecoles en 2016, qui repère et récompense les innovateurs parmi les élèves des écoles du ministère. Il a bénéficié d’un accompagnement pour l’aider à développer son invention, ainsi que d’une dotation pécuniaire pour financer son projet.

 

Où en est le développement du scanner Scan Eat ?

Très bonne question, nous n’avons plus de nouvelles du scanner depuis 2016, mais en faisant quelques recherches nous sommes tombées sur une application homonyme.

Cette application innovante recense dans sa base de données (Open Food Facts) plus de 270 000 produits référencés dans 141 pays. Le fonctionnement est on ne peut plus simple – il suffit de scanner le code-barres d’un produit ou de faire une recherche en tapant son nom ou sa marque pour connaitre sa composition.  La base de données communautaire est enrichie par des volontaires et mise à jour tous les soirs garantissant transparence et indépendance face aux industriels et grandes enseignes.

 

Le résultat reprend les fameux codes du Nutriscore, un système de notation de A à E, simple et coloré, qui permet de connaître immédiatement la qualité d’un produit.

« La note est calculée grâce à une formule qui a fait ses preuves et qui prend en compte la quantité et la qualité des nutriments présents. »

Plus d’info : scaneat.fr

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Alexandre Bonazzi

J'ai presque un demi-siècle et papa de deux grandes filles. J'ai fait des études en droit et travaillé pendant 30 ans dans une société d'études et de conseil en marketing. Aujourd'hui, je suis créateur de site internet pour les petites entreprises. Je suis passionné par les nouvelles technologies, la High-tech et la pop culture en général. J'ai fondé le site NeozOne en 1999 et depuis je partage avec vous (bénévolement) mes astuces, mes tests et quelques fois mes humeurs, je modère également les commentaires de NeozOne. Je suis par ailleurs amateur de cinéma, série TV, les jeux de plateaux et les jeux de rôles. N'hésitez pas à me contacter directement par courrier électronique pour toute question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page