Environnement

Un agriculteur normand sauve chaque année 2800 poules de l’abattoir en les vendant à des particuliers

Vous cherchez des poules pondeuses ? Ne vous ruez pas en animalerie mais renseignez-vous auprès des agriculteurs qui vendent leurs poules destinées à l'abattoir...

Un nouvel effet confinement ? Une nouvelle mode ? Une prise de conscience ? Toujours est-il que le « marché des poules pondeuses » a explosé ces derniers mois… Devant la pénurie d’œufs qui apparaissait au fil des semaines, de nombreux particuliers ont investi dans des poules… et des poulaillers !

Alors que la plupart des poules pondeuses de batterie partent à l’abattoir chaque année, un jeune agriculteur de Seine-Maritime décide de les vendre aux particuliers… Elles sont encore très productives pour des particuliers et peuvent picorer en paix dans un jardin verdoyant… Aucune des 2800 poules n’ira à l’abattoir cette année ! Bravo Monsieur !

Baptiste Stalin est un jeune agriculteur de Beauval-en-Caux (76) et il refuse de mener à l’abattoir ses 2800 poules chaque année. Alors il décide de proposer aux particuliers de les racheter pour quelques euros. Il élève depuis cinq ans poules en plein air et ses « Belles de Beauval » ont déjà une solide réputation de qualité ! Les poules de Baptiste fournissent les œufs des épiceries locales, et les cuisines du restaurant doublement étoilé de Gilles Tournadre les propose à ses clients.

https://www.facebook.com/1888239934751803/photos/a.1944709905771472/2679550105620778/?type=3

La première année de son installation, c’est un véritable crève-cœur pour lui que d’envoyer ses 2800 poules à la mort ! Il ne veut plus jamais revivre ça ! Alors il décide, l’année suivante de proposer pour 2 ou 3€ pièce, ses poules pondeuses aux particuliers. Les réseaux sociaux et le bouche à oreille font le buzz… Il reçoit jusqu’à 70 coups de téléphone par jour et écoulent ses 2800 poules en quelques semaines !

Il faut désormais s’inscrire pour obtenir des poules chaque année !

Après quatre années de ventes de poules pondeuses sauvées de l’abattoir, il y a désormais une liste d’attente pour les volatiles ! Il faut savoir qu’une poule pondeuse qui part à l’abattoir est capable de fournir des œufs quelques années encore.

N’oublions pas que les poules sont de véritables « composteurs » et que vous diminuerez vos déchets en quelques semaines avec quelques poules… Et surtout, les pâtes à crêpes et brioche auront une toute autre saveur ! Renseignez-vous autour de vous, et achetez vos poules aux éleveurs… Vous les sauverez des abattoirs, les paierez moins cher et n’engraisserez pas les animaleries… Un bon compromis non ?

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2655484741360648&id=1888239934751803


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
Le Parisien

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page