Airiva : ce mur d’éoliennes développant une puissance totale de 10 kW s’apprête à être testé

Le designer américain Joe Doucet envisage désormais de donner vie à son concept de mur d’éoliennes. Un projet qui pourrait faciliter la production d’énergie renouvelable au sein des villes.

Le concept de mur d’éoliennes de Joe Doucet a fait forte impression lors de sa présentation en 2021. L’année dernière, j’ai même écrit un article sur ce dispositif énergétique censé produire de l’électricité verte tout en faisant office d’élément décoratif pour les bâtiments et les espaces publics. Après tout, le designer américain est réputé pour ses créations qui mettent l’accent sur l’élégance et l’innovation. Et l’Airiva ne déroge donc pas à la règle. Contrairement aux générateurs éoliens conventionnels dont l’hélice est montée sur un axe vertical, cette éolienne révolutionnaire adopte une conception assez différente. Au début, l’idée consistait à construire un « mur » rectangulaire composé d’une vingtaine turbines développant une puissance totale de 10 kW.

Des améliorations majeures

Depuis l’annonce du projet, Joe Doucet et ses partenaires se sont efforcés d’améliorer la conception de la machine. Ils auraient examiné une dizaine de configurations de pales avant de tomber sur la bonne. Dans sa version actuelle, l’Airiva est ainsi doté d’une seule pale de forme hélicoïdale. Il faut savoir que l’éolienne se trouve actuellement au stade de prototype. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les choses ont largement évolué au cours de ces derniers mois puisque l’équipe s’apprête désormais à tester la turbine à grande échelle. Parmi les améliorations apportées figure également l’ajout d’un système de contrôle plus avancé ainsi que d’une plateforme de gestion énergétique et de communication.

Des nombreux modèles de pales ont été testées.
Des nombreux modèles de pales ont été testées. Crédit photo : Joe Doucet (capture d’écran vidéo YouTube)

Compléter les solutions d’énergie renouvelable existantes

D’après le designer américain, son éolienne n’entrera pas en concurrence avec les dispositifs de production d’énergie renouvelable existants. Au lieu de cela, elle est censée compléter les offres disponibles sur le marché. Chaque unité de l’Airiva comprend désormais 8 turbines dont la production annuelle d’électricité avoisinerait les 2200 kWh. Un chiffre qui parait un peu exagéré dans la mesure où le rendement variera forcément en fonction de l’emplacement de l’installation.

N’oublions pas non plus que le vent est source d’énergie intermittente. Quoi qu’il en soit, cinq unités de ce type permettraient à une maison américaine de taille moyenne de vivre complètement en autoconsommation énergétique tout au long de l’année.

Un prototype du mur d'éoliennes.
Un prototype du mur d’éoliennes. Crédit photo : Joe Doucet (capture d’écran vidéo YouTube)

Bientôt disponible à l’achat ?

Des prototypes fonctionnels du mur d’éoliennes devraient être livrés auprès d’un certain nombre de clients pour être testés au second semestre de cette année. L’entreprise de Joe Doucet prévoit d’ouvrir les précommandes en 2025. « La conception surélevée joue un rôle important dans l’adoption et s’intègre à l’architecture et à l’infrastructure de nos paysages urbains et suburbains pour rapprocher l’énergie propre de l’endroit où nous vivons et travaillons », a par ailleurs expliqué l’entrepreneur dans un récent post sur Linkedin. Plus d’infos : airiva.com. Seriez-vous intéressés par ces éoliennes design ? Je vous invite à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
airiva.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans le journalisme en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

4 commentaires

  1. Au sujet de l’énergie éolienne il faut savoir que plus on est haut, plus il y a du vent au début elle faisait 70 m maintenant 100 m bientôt nous allons avoir des 200 m et les 300 mètres permettent même d’atteindre le vent permanent.
    Les installateurs d’éoliennes font systématiquement des tests avec mat muni d’un anémomètre pendant au moins un an.
    Le vent un basse altitude et surtout lorsqu’il y a des obstacles comme des arbres ou des maisons est complètement instable donc difficile à capter.
    Avoir une installation 100 % autonome sans avoir une accumulation d’énergie entre l’été et l’hiver est strictement impossible quel que soit le système de captation.
    Le couplage avec l’hydrogène existe déjà depuis 1992 réalisé par le Fraunhofer institut et cette maison est toujours 100 % autonome depuis 1992.

  2. Le concept semble intéressant.
    Cependant, vous écrivez « cinq unités de ce type permettraient à une maison américaine de taille moyenne de vivre complètement en autoconsommation énergétique tout au long de l’année. » Et là je tique un peu car l’unité est donnée avec 5 éoliennes soit 40 éoliennes hélicoïdalles.
    Question donc, a-t-on pensé à poser du grillage fin de chaque côté ? Sinon vous aurez un broyeur à oiseaux autour de votre maison.
    Et il faudrait s’assurer que les axes ne vont pas être envahis par les herbes également.

    J’ajoute qu’étant routier (et écologiste c’est compatible) et connaissant le déplacement d’air de mon 44T je pense que ce dispositif serait intéressant aux bords des autoroutes mais là encore en sécurisant la chose pour ne pas blesser les agents d’entretien que je salue et remercie d’ailleurs.

  3. 10 kWc, pour un système d’appoint intermittent, ce n’est pas si mal, il faudrait juste l’optimiser avec les autres énergies renouvelables et surtout comme cela est indiqué dans l’article, trouver l’emplacement adéquat… afin d’en obtenir un maximum.

  4. Interessant, j’ai commencé à faire un projet d’éolienne verticale DIY (impression 3d)

    et sur ce projet je distingue déjà un gros problème : L’avantage d’une éolienne verticale est de pouvoir capter le vent quelque soit sa direction. Ici, en ligne tres serré dans un cadre, ce n’est pas très optimisé, sauf dans des endroits où le vent souffle toujours dans la même direction. Si le vent tourne de 60, voir90° par rapport au cadre, le rendement devient nul. donc j’ai des réserve sur ce design très goupé.

    De mon coté j’ai opté pour un design type Ugrinsky, j’en suis à l’elaboration des capteurs pour mesurer la rotation de l’engin et la vitesse du vent (utilisation esp32 et capteur HALL) Bon, j’en suis au début, mais d’ici la fin de l’été je devrais commencer à avoir les premières mesures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page