Innovation

Amplefresh : ce système de culture verticale transforme les façades des immeubles en fermes maraîchères

Cultiver des légumes en ville, sans terre et les récolter au sol ? Ce sera peut-être possible grâce à l'ingénieuse invention baptisée Amplefresh !

L’innovation qui va suivre se trouve parmi les 20 finalistes du concours international James Dyson Award. Ce concours récompensera le 11 octobre prochain, les meilleures innovations en matière de design et d’avancées pour l’environnement. Amplefresh est une innovation qui nous vient de quatre étudiants de l’université Nanyang Technological de Singapour.  Royston Liew, Huu Tien Nguyen, Muhammad Izzat bin Fadzlon et Muhammad A Siddique ont mis au point un système d’agriculture verticale réinventé pour les villes et les zones urbaines. Ce système entend connecter des fermes maraîchères avec les façades des immeubles des grandes villes. Ces façades de verdure luxuriante permettraient de capter, stocker et utiliser le carbone émis dans les villes polluées. Présentation.

Amplefresh c’est quoi ?

Les étudiants expliquent avoir un inventé un système d’agriculture automatisé installé sur l’extérieur des bâtiments, qui convertit le dioxyde de carbone en nourriture par photosynthèse et sans terre. Ce dispositif permettrait de fournir de la nourriture en zone urbaine, mais également de lutter contre le réchauffement climatique. Lors de la crise sanitaire mondiale, la sécurité alimentaire de Singapour a été menacée. L’un des inventeurs, qui possédait de solides connaissances en génie chimique, a été mis au défi par sa famille… Ils lui ont demandé de faire pousser de la nourriture en ville ! Il a donc commencé à planter des légumes sur le rebord de sa fenêtre, dans sa chambre ou sur le rebord de la climatisation. Confinement oblige, il avait du temps, et a donc investi les murs de l’appartement en s’inspirant du concept de la cascade, où l’eau s’écoule vers le bas par gravité pour irriguer les cultures vivrières. Le projet Amplefresh est donc né de ce défi qu’il a semble-t-il brillamment relevé en s’entourant de trois autres étudiants…

v
Le système convertit le dioxyde de carbone en nourriture par photosynthèse. Crédit photo : Royston Liew, Huu Tien Nguyên, Muhammad Izzat bin Fadzlon, Mohammed A Siddique / Université technologique de Nanyang (Amplefresh)

Comment ça marche ?

Amplefresh est un système de culture automatisé qui s’installe à l’extérieur des bâtiments, mais qui permet de récolter au niveau du sol. La solution nutritive pour les plantes passe dans des conduits verticaux modulaires, légers et détachables qui contiennent les légumes à feuilles. Le système n’utilise pas de terre, mais une nutrition par les racines, ce qui permet de décrocher la plante installée dans un godet, de l’amener au niveau du sol pour récolter les légumes puis de la repositionner sur le mur. L’absence de sol empêche la fuite des nutriments grâce à une composition nutritive scientifiquement formulée, couplée à un système technologique de régulation automatique intelligent, ce qui garantit des rendements et un goût constants, sans surveillance physique. De plus, des rideaux anti-nuisibles seront installés afin de protéger les légumes de la pluie, du vent et des oiseaux qui pourraient allègrement se servir en légumes frais.

Des essais concluants

Avant de lancer leur invention, les étudiants ont installé leur dispositif sur l’un des murs de l’université. Au départ, ils souhaitaient utiliser l’impression 3D pour réaliser leur prototype, mais les imprimantes à disposition n’étaient pas assez performantes. Ils ont donc acheté des panneaux en PVC, puis les ont assemblés et accrochés au mur en briques de l’université. Ils ont ensuite commencé à l’exploiter et à le perfectionner puis ont cherché des financements, se sont confrontés aux réglementations, etc. Enfin, le premier mur végétal nourricier a vu le jour sur les murs des bureaux de l’entreprise JTC Corporation. Le système Amplefresh, contrairement aux autres systèmes de murs végétaux, utilise des bâtiments déjà existants, et peut donc occuper plus d’espace sans aucune emprise au sol, une qualité dans un pays où l’espace manque pour de nouvelles constructions. La culture verticale a semble-t-il un bel avenir et Amplefresh pourrait largement contribuer à son développement. Les étudiants estiment qu’un mur de 120 m² pourrait fournir 500 kilos de légumes chaque mois… Et il y a environ 11 000 bâtiments disponibles à Singapour, soit un potentiel de 66 000 tonnes de légumes par an ! Une belle invention non ? Plus d’informations : amplefresh.sg

Source
Jamesdysonaward.orgAmplefresh.sg

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

  1. Ce sera la fête du moustique en été , les balcons seront invivable , les appartements vont perdre en valeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page