Boréales Energy invente une batterie « thermique » qui stocke l’électricité en transformant l’eau en glace

Boréales Energy a trouvé une solution pour faire face à la pénurie d’énergie qui touche les industries et le secteur résidentiel. Avec son accumulateur thermique statique (ATS), l’entreprise française permet de stocker l’électricité sous forme de glace pour une production de froid différée.

Face au contexte géopolitique actuel, sans oublier les impacts environnementaux des combustibles fossiles, l’indépendance énergétique est devenue un sujet crucial pour chaque pays. Le recours aux énergies renouvelables constitue déjà une option viable pour faire face à une telle réalité. Cependant, ces formes d’énergie sont connues pour leur intermittence. D’où la nécessité de mettre en œuvre des solutions de stockage fiables, peu coûteuses et surtout écologiques. C’est justement en partant de ce constat que l’entrepreneur français, Patrick Ouvry, a eu l’idée de concevoir l’ATS (Accumulateur thermique statique).

Produire du froid en fonction des besoins

La commercialisation de cette solution de stockage innovante est assurée par Boréales Energy, une entreprise que Patrick Ouvry, lui-même, a fondée en 2016. Elle est basée à Douvres-la-Délivrande (Calvados) et emploie actuellement huit personnes. L’ATS consiste en une batterie qui permet de convertir l’électricité en énergie thermique pour la stocker sous forme de glace. Cette dernière peut ensuite être utilisée pour produire du froid de manière différée, en fonction de la demande. À ce propos, l’accumulateur a été conçu pour être en mesure de répondre aux besoins de froid du secteur industriel et dans les bâtiments.

L'ATS (Accumulateur thermique statique) Blue Ice Bank, plug and play.
L’ATS (Accumulateur thermique statique) Blue Ice Bank, plug and play. Crédit photo : Boréales Energy

Une gestion maîtrisée des flux d’énergie

À l’heure où les besoins de chaleur et de froid représentent 50 % des besoins énergétiques, cette technologie de Boréales Energy pourrait faire largement ses preuves. L’idée consiste effectivement à produire de la glace au moment où l’électricité est la moins chère, c’est-à-dire durant les heures creuses, pour exploiter ensuite le froid lorsque le prix du kWh augmente.

Un concept rendu possible par une gestion maîtrisée des flux d’énergie. Ce qui est également intéressant avec cette batterie thermique, c’est qu’on n’a pas besoin de changer l’eau nécessaire à la création de la glace. Selon la startup, 180 l d’eau permettent de créer environ 140 kg de glace.

Le principe de fonctionnement du module de Stockage Thermodynamique Électricité Modulaire et Statique.
Le principe de fonctionnement du module de Stockage Thermodynamique Électricité Modulaire et Statique. Crédit photo : Boréales Energy

Une efficacité énergétique élevée

Les applications possibles de cette technologie sont nombreuses. En plus des différents scénarios d’utilisation possibles dans le secteur agroalimentaire, elle pourrait servir pour refroidir les salles de serveurs, pour ne citer que ces quelques exemples. Il existe déjà sur le marché des solutions comparables, mais Boréales Energy affirme que son dispositif possède un atout de taille : son efficacité énergétique inégalée. En dépit de sa taille compacte (60 x 60 x 120 cm), l’accumulateur peut générer l’équivalent de 13 kWh. Le gain énergétique se situerait ainsi de 20 à 30 %. Plus d’infos : boreales-energy.com.

Que pensez-vous de cette invention pour stocker l’énergie ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez ici pour publier un commentaire).

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
actu.fr

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

3 commentaires

  1. Suite á mon message précédent:
    Il est possible que l´accumulateur ne doive pas convertir toute l´eau en glace, pour ne pas faire exploser la cuve.
    Pour le reste je me suis amusé à calculer:
    140 kg de glace peuvent bien « stocker » 13kwh d´énergie, qu´on peut récupérer à condition d´ rendement de 100’/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page