Innovation

Vieux de 300 ans, ce boulier chinois incrusté dans une bague est peut-être la première technologie portable au monde

Si l’on évoque le premier ordinateur portable accessible au public, beaucoup penseraient probablement au prototype IBM SCAMP de 1973 ou à l’IBM 5100 présenté en 1975. Mais saviez-vous que 300 ans plus tôt, les Chinois disposaient déjà d’un outil de calcul portable ?

Au 17ème siècle, un designer pionnier en Chine a effectivement créé une bague atypique. Il s’agit d’un anneau sur lequel se trouvait un abaque de 1,2 cm de long et 0,7 cm de large et qui se porte au doigt.

L’abaque n’est autre que le nom donné à tout instrument mécanique facilitant le calcul. Il sert aussi à désigner un boulier. Ce dernier est un outil servant à calculer qui est composé d’un cadre rectangulaire muni de tiges sur lesquelles coulissent des boules.

Les petites boules ne pouvaient être déplacées qu’avec une épingle

Il faut savoir que bien que l’identité du designer en question demeure un mystère, on sait que cette bague a été développée à l’époque de la dynastie Qing, entre 1644 à 1911. Le boulier chinois, appelé aussi « Zhusuan », comporte 7 tiges qui supportent chacun 7 perles.  A savoir que ces anneaux étaient considérés comme un outil de comptage malgré leur petite taille, ainsi, les traders s’en servaient pour effectuer des calculs rapides, nous rapporte DailyMail.

Selon ChinaCulture.org, les perles étaient trop petites pour être déplacées avec les doigts. De ce fait, l’utilisateur principal de ce boulier devait se munir de petits outils comme des épingles pour déplacer les perles. « Cependant, ce n’est pas un problème pour l’utilisateur principal de ce boulier – l’ancienne dame chinoise – car elle n’avait qu’à choisir une parmi ses nombreuses épingles à cheveux », ajoute le site.

À LIRE AUSSI :
Aeklys : la bague connectée qui veut remplacer clés, cartes et moyens de paiement

Le boulier chinois a été créé par un illustre mathématicien

Si le créateur de la bague est inconnu, ce n’est pas le cas de celui du boulier chinois. Cet outil aurait effectivement été créé par un célèbre mathématicien du nom de Cheng Dawei, de la dynastie Ming, entre 1368 et 1644.

Ce mathématicien chinois était surtout connu comme l’auteur du Suanfa Tongzong – un texte mathématique contenant 595 problèmes divisés en 17 chapitres – et était décrit comme étant « le plus illustre arithméticien chinois ».

Un boulier élémentaire typique comporterait d’ailleurs 10 fils parallèles enfilés entre deux planches sur un cadre avec neuf perles sur chaque fil. Par exemple, une perle sur l’un des fils pouvait avoir la valeur de 1, sur un autre fil 10, un autre 100, etc. Ainsi, pour représenter 155, il fallait mettre 5 perles sur le fil à la valeur de « 1 », 5 sur le fil à la valeur de « 10 » et un seul sur le fil à valeur de « 100 ».

A cet effet, il semblerait que la notion de première technologie portable ou de premier ordinateur portable soit finalement très subjective puisque cet anneau nous démontre qu’il y a 300 ans, on pouvait déjà effectuer des calculs rapidement, n’importe où, avec notre abaque à portée de doigt !

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page