Innovation

Chine : une arme antisatellite pour les saboter “discrètement” de l’intérieur

La Chine a dévoilé son tout dernier dispositif robotique capable de faire exploser des satellites en orbite avec peu ou pas de débris. Un projet similaire avait déjà été mis en place en 2007, faisant l'objet de nombreuses critiques internationales en raison du nuage de débris spatiaux qu'il avait généré.

Selon les chercheurs militaires chinois qui ont travaillé sur le projet, cet équipement technologique pourrait servir à mettre hors service un satellite grâce à un petit paquet d’explosifs injecté dans la buse d’échappement de l’engin ciblé. Celui-ci pourra y rester pendant une longue période grâce à un système de verrouillage sophistiqué. Mais ce qui rend ce dispositif si particulier, c’est que l’explosion sera à la fois « stable et contrôlée dans le temps ».

En tout cas, c’est ce que l’équipe du professeur Sun Yunzhong de l’université de Hunan Defence Industry Polytechnic a affirmé. Même si l’explosif est placé à l’intérieur de la sonde, au niveau de la tuyère de poussée, il est encore possible d’inverser le processus.

Le concept : créer le moins de dommages possibles

Comme susmentionné, le pays avait testé plusieurs autres dispositifs antisatellite auparavant. Un modèle élaboré en 2007 visait par exemple à détruire un satellite météorologique via des explosifs. L’armée chinoise a aussi mis au point des armes antisatellite équipées d’un filet, de bras robotiques ou encore de rayons laser. Mais suite au projet Shijian-17, lancé en 2016, les États-Unis ont émis des doutes quant aux véritables intentions de la Chine. Rappelons qu’il s’agit d’un projet dont le but était de développer de « nouvelles technologies et de nouveaux composants ». Du moins, c’est ce qu’ont affirmé les autorités chinoises… Cette fois, les chercheurs chinois ont annoncé avoir mis en œuvre un système plus pratique pouvant servir dans diverses applications.

À LIRE AUSSI :
Helicarrier : le Pentagone veut construire des porte-avions volants comme ceux du S.H.I.E.L.D

Un concept déjà imaginé par d’autres pays

En fait, ce concept testé dernièrement par la Chine n’est pas totalement nouveau. D’autres pays comme les États-Unis et l’URSS avaient déjà essayé de concevoir des dispositifs semblables pendant la guerre froide. Pourtant, ceux-ci ont été contraints d’arrêter leurs projets à cause des débris spatiaux qu’ils avaient occasionnés. En ce qui concerne le fonctionnement de la nouvelle arme antisatellite conçue par l’équipe chinoise, l’explosion pourrait être maîtrisée et s’apparenterait plutôt à un simple accident de moteur. De plus, la chaleur de l’explosion n’affecterait pas la structure globale du satellite.

Une arme pour faire exploser les satellites
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Andrey Armyagov

Devrait-on se méfier de l’utilisation d’un tel dispositif ?

D’ailleurs, Yunzhong et ses collègues ont affirmé que l’explosif avait déjà été utilisé à maintes reprises dans d’autres programmes spatiaux chinois. Il serait même envisageable de recourir à cette technologie pour des opérations pacifiques, allant du ravitaillement jusqu’à la réparation d’un satellite, voire l’élimination des débris spatiaux… À noter que le projet a été financé par le gouvernement chinois dans le cadre d’un programme ayant pour but de concevoir un « nouveau type d’ogive pour les missiles ».

Source
scmp.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page