Filtralife, une invention française capable de filtrer 1000 litres d’eau potable par heure

Imaginez pouvoir purifier n'importe quelle source d'eau, même la plus polluée, sans électricité ni produits chimiques. C'est désormais possible grâce à Filtralife.

En France, lorsque l’on souhaite de l’eau potable, il nous suffit de tourner un robinet pour la voir couler. Dans le monde en revanche, ce n’est pas la même histoire… Une personne sur quatre n’aurait pas accès à de l’eau potable gérée en toute sécurité, selon un rapport de l’UNICEF publié en 2020. Ce problème de santé publique mondiale ne pourra pas être résolu immédiatement, mais une invention française, le Filtralife, pourrait apporter sa pierre à l’édifice. Auguste Minot, fondateur et inventeur de ce dispositif de filtration de toutes eaux insalubres, a défendu son innovation lors du concours Tech For Futur. Les résultats sont tombés le 28 mars, et Filtralife n’est pas parmi les gagnants 2024. Néanmoins, cela ne nous empêchera pas de vous faire découvrir cet ingénieux système. Découverte.

Une entreprise engagée

L’entreprise familiale, fondée par Paul Minot, s’est donnée pour mission de rendre l’eau potable partout dans le monde. « Il est important de travailler à améliorer l’accès à l’eau potable dans le monde entier, car cela peut contribuer à améliorer la santé, l’éducation et la qualité de vie des personnes dans les pays en développement. En Inde, un million de personnes par an décèdent dû à un empoisonnement à l’eau, dont 70 % d’enfants ». Ces mots sont ceux du fondateur, qui pose là l’objectif de Filtralife : pouvoir filtrer toutes les eaux, même celles polluées aux pesticides grâce à l’invention d’Auguste Minot.

Cet appareil sans branchement ni produits chimiques permet de rendre l'eau potable.
Cet appareil sans branchement ni produits chimiques permet de rendre l’eau potable. Crédit photo : FiltraLife-solution (capture d’écran vidéo YouTube)

1000 litres d’eau potable par heure

Filtralife est une innovation révolutionnaire, protégée par un brevet, capable de purifier efficacement toute source d’eau de surface, qu’il s’agisse de rivières, de lacs, de cours d’eau, d’eau de pluie, d’eau de forage ou même d’eau contaminée. Le système ne nécessite aucun branchement électrique, ni aucune utilisation de produits chimiques. De plus, il serait capable de filtrer 1000 litres d’eau par heure, de quoi apporter une solution durable aux populations les plus touchées. Cette filtration élimine efficacement les métaux lourds, les bactéries, les virus, les micro-organismes, les pesticides et les produits chimiques nocifs. De plus, cette solution est entièrement conforme aux normes ARS et Santé Publique France, garantissant ainsi la sécurité et la qualité de l’eau potable produite.

Comment fonctionne Filtralife ?

L’eau est soumise à un processus de filtration complexe. Des membranes spéciales retiennent les particules indésirables tout en préservant les minéraux essentiels. Cette méthode combine la nanofiltration et l’osmose inverse pour éliminer efficacement les bactéries et les virus, tout en maintenant les minéraux nécessaires à la santé. Ce processus a été rigoureusement testé dans un laboratoire agréé par le ministère de la Santé, situé à Poitiers. Sous la supervision du Professeur émérite de l’université de Poitiers, Bernard Legube, expert renommé en qualité et traitement des eaux, la machine développée par Auguste Minot a été mise à l’épreuve. Le défi était de rendre l’eau de la Marne, l’une des rivières les plus polluées de France, propre à la consommation. « Nous avons été agréablement surpris par les résultats de cette analyse », confie l’universitaire dans une interview accordée à France 3. « Tous les contaminants présents dans l’eau ont été éliminés, qu’il s’agisse de métaux lourds ou de pesticides, démontrant ainsi l’efficacité remarquable de cette technologie ».

L'un des dispositifs de filtration les plus efficaces de ces dernières années selon un expert.
L’un des dispositifs de filtration les plus efficaces de ces dernières années, selon un expert. Crédit photo : FiltraLife solution

Une invention très promeneuse

Toujours sous la houlette de Bernard Legube, les premiers résultats des tests du Filtralife,  confirment que ce dispositif serait bien l’une des solutions les plus efficaces inventées ces dernières années. Par exemple, le professeur explique que l’on retrouve moins de polluant que le seuil toléré dans les eaux potables. De plus, il note l’absence totale de pesticides pourtant présents lors du recueil de l’eau de la Marne. En tout, plus de 500 paramètres ont été passés au crible, il note aussi que le taux de glyphosate, dont le seuil toléré est de 0,1 g par litre, n’est que de 0,03 microgramme par litre d’eau filtrée ! Cette invention pourrait révolutionner l’accès à l’eau potable, et c’est plutôt une excellente nouvelle ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel : filtralife-solution.com. Que pensez-vous de cette invention ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
France3-regions.francetvinfo.fr
Source
Filtralife-solution.com

5 commentaires

  1. Je suis ravi que des ingénieurs français solutionnent l’accès à l’eau potable, d’une façon simple, économique. Je suis surpris que cette invention ne soit pas primée au concours TECH FOR FUTUR. Je suis curieux de connaître les gagnants de ce concours, leur invention.
    L’ eau buvable est un produit incontournable pour la vie.
    Je ne suis pas une entreprise : je n’ ai pas de site web.

  2. Bonjour à tous
    Je remercie toute l’équipe qui ont participé à cette nouvelle invention qui a un symbole humanitaire pour tous les gens qui n’ont pas accès à l’eau potable – félicitations.
    Je demande d’avoir une idée globale sur les différentes phases de filtration pour atteindre le seuil de potabilité
    Meilleures salutations.

  3. Parler d’invention est abusif. L’entreprise a tout au plus développé une machine française, pour 2 procédés de filtration et purification très classiques (nanofiltration et osmose inverse) , que j’utilise déjà pour l’eau de pluie que je récupère :
    Espérons qu’ils proposent des prix compétitifs, mon osmoseur fabriqué en Chine étant bon marché.

  4. Il faut encourager et primer cette équipe formidable et française en plus. Bravo ! Pour le futur proche où cela va devenir nécessaire.
    Je n’ai pas de site Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page