Innovation

Granulés de chauffage : est-ce réellement rentable de fabriquer soi-même ses pellets de bois ?

Les prix des pellets de bois flambent, mais vous pourriez les fabriquer vous-même avec une rentabilité en deux ou trois ans maximum !

Ah, ces pellets de bois ! Cette année, ils sont terriblement difficiles à trouver, et quand vous avez la chance d’avoir du stock, ils sont horriblement chers, voire inaccessibles pour de nombreux foyers… L’année dernière, la tonne de pellets se vendait autour de 200 €; cette année, elle flambe, sans mauvais jeu de mots, à plus de 800 € pour la même quantité… La bascule est terrible, et vous pouvez légitimement vous demander si ce ne serait pas plus rentable de fabriquer vous-même vos chers pellets de bois. Quel matériel faut-il ? Comment les fabriquer ? Est-ce rentable et si oui, au bout de combien de temps ? On va tout vous expliquer en détails.

Étape n° 1 : la récupération et la sélection du bois

Le bois qui servira à fabriquer vos pellets doit être propre et frais, ne doit pas avoir été entreposé trop longtemps et doit présenter un taux d’humidité de 10 % au maximum. Attention, il est interdit de ramasser du bois dans la forêt sans l’autorisation de son propriétaire. Cependant, vous pouvez utiliser du bois de palettes, ou les résidus de taille de vos propres arbres.  Pour mesurer le taux d’humidité, il faudra vous équiper d’un hygromètre pour le bois (environ 30 €), qui peut aussi vous servir à vérifier le taux d’humidité de votre bois de chauffage, un détail important pour l’économiser. Il faudra aussi veiller à ne pas utiliser l’écorce, de la paille ou du foin, qui pourraient par la suite endommager votre poêle à pellets. Votre bois récupéré doit également être composé à 40 % maximum de résineux. Les meilleurs bois pour les pellets seraient le hêtre, le bouleau, le peuplier et le chêne. Comptez ensuite 3 stères de bois pour fabriquer une tonne de pellets… Le bois de chauffage est actuellement moins cher que les pellets, d’où peut-être la solution de les fabriquer.

Comment choisir la matière première pour son pellet ?
Comment choisir la matière première pour son pellet ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

Étape 2 : le matériel nécessaire à la fabrication

Pour fabriquer vos pellets de bois, il faudra investir dans le matériel suivant pour une tonne de pellet :

  • 3 stères de bois de chauffage;
  • 5 kilos de liant (environ 1,5 € le kilo en magasin de bricolage);
  • 1 presse à pellets (environ 2 000 €);
  • 1 broyeur (environ 700 €).
À LIRE AUSSI :  Une alternative astucieuse pour se chauffer gratuitement avec des buches ou des pellets en marc de café

L’investissement de départ est donc approximativement de 3 000 €, soit l’équivalent de 4 tonnes de pellets au prix actuel, en sachant que l’on consomme approximativement 2 tonnes de pellets par an et que le bois de chauffage coûte pour le moment 130 € le stère. Vos achats pourraient donc devenir rentables en deux ou trois ans au maximum. En achetant chaque année 6 stères de bois pour 2 tonnes de pellets, vous dépenserez donc environ 800 € avec le liant, contre 1 600 € au prix actuel de la tonne de pellets…

Une presse à pellet thermique 7 CV GeoTech pour la fabrication de pellets pour le chauffage (1 560,49 €).
Une presse à pellet thermique 7 CV GeoTech pour la fabrication de pellets pour le chauffage (1 560,49 €). Crédit photo : Agrieuro

Étape 3 : la fabrication des pellets

Une fois que vous avez tout votre matériel, la fabrication est assez simple, mais il va falloir y consacrer du temps les weekends pour faire votre stock et rentabiliser votre matériel ! Il faudra logiquement commencer par broyer votre bois, en effectuant deux passages de broyage, et il faut évidemment que le broyat produit entre dans la presse à pellets. Le premier passage permettra d’obtenir un broyat de 2 à 3 centimètres, puis il faudra placer une grille de calibrage en sortie de broyeur de 6 à 8 millimètres de diamètre. Une fois le broyat récolté, vous pourrez y ajouter la sciure, qui ne doit pas être trop fine, histoire de ne rien jeter ! Vient ensuite l’étape du liant, qui se présente sous la forme d’une poudre blanche que vous devrez ajouter à votre broyat à raison de 0,5 à 2 % du poids du broyat en liant. Une tonne de broyat, ce sera donc 5 à 20 kg de liant. Enfin, viendra l’étape du pressage qui consiste tout simplement à passer la mixture fabriquée dans la presse à pellets… Les plus performantes permettent de produire environ 100 kilos de pellets en une heure environ.

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

3 commentaires

  1. Bonjour,
    On ne parle pas du coût de l’électricité et aussi du temps passé car ça ne se fabrique pas ci facilement

  2. Le plus rentable et de très loin est d’abandonner au moins pour quelques années le granule et d’acheter un poêle a bois. (A partir de 329 E -_Casto).L’investissement est rentabilise en quelques mois et on s’affranchit du piège du pellet …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page