Innovation

Hydro Kèkè : l’invention d’un vélo nautique pour remplacer les pirogues

Hydro Kèkè, c'est le nom de ce vélo nautique qui a rejoint le cercle des « inventions béninoises », il participe au développement du tourisme fluvial au Bénin, tout en proposant un produit totalement écologique !

En France, nous utilisons rarement les voies navigables pour transporter de denrées. Les transports fluviaux français sont généralement réservés à de lourds matériaux tels que le sable, à l’instar des péniches. Mais dans certains pays du monde et notamment au Bénin, les pirogues sont très utilisées pour transporter toutes catégories de marchandises. Malheureusement, les accidents sont très fréquents. Dans l’optique de préserver la vie de ceux qui utilisent les pirogues, un inventeur Béninois, James Gnansounou, a conçu un vélo nautique baptisé Hydro-Keke. Et il espère bien que son vélo nautique écologique sauvera des vies tout en préservant l’environnement en remplaçant les vieilles pirogues polluantes. Découverte.

Quelle est cette invention ?

Au Bénin, James Gnansounou, étudiant à l’École doctorale pluridisciplinaire d’Abomey-Calavi a rejoint le cercle des inventeurs du pays désormais. Dans ce petit pays francophone d’Afrique de l’Ouest, il est le premier à inventer un vélo nautique écologique ! L’homme a même fondé sa start-up baptisée Hydro Kèkè et a mis en place une solution qui n’existait pas encore. Avec son vélo nautique, il veut sauver des vies, promouvoir le tourisme fluvial du Bénin et proposer une solution protectrice de l’environnement. Le vélo nautique écologique de cet homme pourrait aider le pays à ouvrir de nouvelles perspectives, notamment aux touristes passionnés de pêche.

Le vélo nautique Béninois, qu’est-ce que c’est ?

En 2018, James Gnansounou fonde sa start-up afin de pouvoir fabriquer son vélo nautique. Il le dit utile pour la détente, les loisirs, mais aussi pour toutes activités qui s’effectuent en mer, comme le transport de petites marchandises. Ce vélo nautique ne connaît pas vraiment de limite d’âge pour les utilisateurs, puisque l’inventeur le destine à un public de 8 à 70 ans. Aussi, il est pratique à utiliser, facile à manipuler et parfaitement stable sur l’eau. L’inventeur explique qu’il a fabriqué une hélice spéciale qui permet un grand confort de pédalage sur de longues distances. Par ailleurs, il résiste à l’eau de mer, il est facile à monter et à transporter, et peut, en l’occurrence, être adapté à la taille de chaque utilisateur. Bien sûr, dans la mesure où il fonctionne grâce à la force musculaire du pilote, il n’émet aucun gaz polluant et ne nécessite ni électricité, ni carburant pour avancer.

Le vélo nautique pour remplacer la pirogue ?

En Afrique, tous les habitants de villages reculés utilisent les pirogues pour leurs déplacements sur les fleuves ou en mer. Les pirogues sont souvent très polluantes et peu sécurisées. De nombreux pêcheurs voient leur vie basculer à cause des accidents de pirogue. C’est particulièrement dans cette optique que l’inventeur Béninois a conçu son vélo nautique. Comme son invention a été reconnue par les autorités béninoises, il souhaite désormais la produire à grande échelle, apportant ainsi un peu « d’oxygène » au continent africain. Il aimerait aussi que son vélo nautique arrive à convaincre les acteurs du tourisme, pour que les activités nautiques deviennent un point incontournable d’un séjour au Bénin ! Une belle idée, non ?

Source
Dw.comAfrica24tv.comNotrevoix.info

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page