Innovation

Hydrofoiler SL3 : Manta5 dévoile une nouvelle version de son vélo électrique pour pédaler sur l’eau

Manta5 a récemment dévoilé un tout nouveau produit : l’Hydrofoiler SL3. Avec un design amélioré et de nouvelles fonctionnalités, ce vélo hydroptère place la barre plus haut, invitant les amateurs de cyclisme et de sports nautiques à une expérience incontournable.

Après l’Hydrofoiler XE-1, Manta5 dévoile son nouveau vélo électrique aquatique : l’Hydrofoiler SL3. Son design révolutionnaire et ses traits aérodynamiques permettent à ce dernier de circuler avec fluidité sur l’eau. Aussi, les points de contact supplémentaires ajoutés entre le vélo et le cycliste, combinés à une feuille arrière stable et large, lui valent d’être l’hydroptère le plus facile à piloter.

Une conception innovante

Avec le SL3, le fabricant ambitionne de procurer une expérience de cyclisme intuitive sur l’eau. Pour avancer, il suffit de pédaler ou tout simplement d’enfoncer l’accélérateur. Grâce au foil, le vélo est simultanément stable et aérodynamique, ce qui diminue les risques de chute. Fabriqué à partir de fibre de carbone et d’aluminium de qualité aéronautique, le SL3 est aussi léger et solide. Il est équipé d’un châssis monocoque ainsi que d’un moteur de 2 500 watts capable de le propulser à une vitesse maximale de 20 km/h. La batterie lithium-ion de 52 V/11,5 Ah, soit de 600 Wh, possède une endurance allant jusqu’à 160 minutes sans pédalage.

Manta5 dévoile la nouvelle version de son vélo à foil, l'Hydrofoiler SL3
Manta5 dévoile la nouvelle version de son vélo à foil, l’Hydrofoiler SL3. Crédit photo : Manta5

Un écran permet en outre de surveiller les paramètres de conduite vitaux comme l’autonomie restante, la vitesse et la distance parcourue. Grâce au foil Fixed Chord (FC2), lorsque le cycliste arrête de bouger, le vélo s’abaisse jusqu’à ce que le châssis flotte. Cette capacité à flotter permet d’ailleurs à l’engin d’être tiré sans qu’il soit nécessaire de recourir à un remorqueur.

Des améliorations profitant aux débutants comme aux confirmés

Parmi les améliorations majeures apportées au SL3, on peut citer l’ajout du mode de conduite uniquement motorisé. Cette dernière le positionne en tant qu’alternative potentielle au jet ski. Toutefois, la combinaison de l’effort physique et de la puissance du moteur électrique favorise une activité physique modérée. D’ailleurs, le cycliste pourra ajuster l’assistance électrique selon ses besoins. Le mode qui permet de passer de débutant à expert en seulement quelques minutes est également un ajout important.

“Libéré des sentiers et du trafic, préparez-vous à vivre une aventure surréaliste. Rouler sur des lacs calmes qui reflètent le ciel au-dessus et voler à toute allure le long de côtes débordantes de vie marine en dessous. (…) Je veux que ces vélos aillent bien au-delà d’un simple produit de loisir. Si vous pouvez faire de la course, alors c’est compétitif, et si c’est compétitif, alors un jour cela pourrait être un sport olympique (…) Un nombre très limité d’Hydrofoiler SL3 sera disponible sur le marché exclusivement par le biais de revendeurs agréés à partir de début 2023.”. Guy Howard-Willis, fondateur

Plus sûr

Pour le plus grand bonheur des amateurs de sensations fortes, le Hydrofoiler SL3 a par ailleurs été conçu pour s’adapter aux conditions de vagues agitées. Il affronte facilement les mouvements de la houle, pour une expérience palpitante. Que ce soit sur un lac, une rivière ou sur la mer, cet hydroptère encourage l’apprentissage et le plaisir. Son arrivée sur le marché européen devrait avoir lieu en 2023. Quant à son prix, il est censé tourner autour des 9 000 €.

Source
manta5.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Un commentaire

  1. Bon pourquoi pas faire du velo sur l’eau, c’est plutôt une idée intéressante les jambes sont bien plus efficaces que les bras pour forcer. je suppose que c’est tout en fibre de carbone et plastique donc pas très propre. Mais pourquoi donc aller y rajouter un moteur électrique ? Encore un truc qui va consommer des ressources et de l’énergie pour pas grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page