Innovation

Il invente des chaussettes connectées qui détectent les crises autistiques et les crises de démence

Mieux vaut prévenir que guérir ! C'est un peu la motivation de cet inventeur qui propose des chaussettes qui détectent les crises de violence sans stigmatiser les patients !

Selon la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM), 50 millions de personnes sont atteintes de démences dans le monde et 152 millions le seront à l’horizon 2050. La Maladie d’Alzheimer touche entre 60 et 70% de ces personnes. Ces maladies neurodégénératives provoquent souvent chez les malades, des états de détresse et d’agitation. C’est aussi le cas chez les personnes atteintes de TAS ou Trouble du Spectre Autistique. C’est en observant son arrière-grand-mère, atteinte de crises de démence, qu’un jeune inventeur a eu l’idée de créer des chaussettes intelligentes… Ces chaussettes, baptisées Milbotix permettent de prévenir les crises de démences, et alertent les soignants en cas de risque imminent… Rappelons que ces crises peuvent être violentes, que le malade peut blesser un proche ou un soignant, ou se blesser lui-même… Découverte de ces chaussettes révolutionnaires… et intelligentes !

L’idée du créateur

Comme de nombreuses inventions, celle des chaussettes Milbotix provient de l’expérience personnelle du créateur, Zeke Steer. L’arrière-grand-mère de l’homme était en effet atteinte de démence qui lui provoquait des crises d’agressivité et d’agitation de plus en plus fortes… Il a alors souhaité apporter une solution technologique qui pourrait aider les soignants et aidants à détecter ses crises par leur biais. Le créateur, par ailleurs doctorant universitaire, imagine alors des chaussettes intelligentes, confortables et lavables en machine pour tenter d’apporter une réponse à ces crises violentes.

L'application de la chaussette
Crédit photo : UNIVERSITÉ DE BRISTOL

Comment fonctionnent ces chaussettes intelligentes ?

Les chaussettes en question suivent en fait, grâce à des capteurs, la fréquence cardiaque, le taux de transpiration et les mouvements des pieds… Ces trois facteurs se modifient avant une crise violente et les détecter avant que la crise ne survienne permet d’en prévenir les risques qui pourraient en découler. Concrètement, on sait qu’avant des crises de démence, le corps humain subit des changements invisibles à l’œil nu, comme la fréquence cardiaque qui s’accélère… Lorsque l’œil humain s’en aperçoit, il est parfois trop tard pour agir… Les chaussettes, elles, enverraient donc une notification au soignant pour le prévenir de l’arrivée imminente d’une crise ! Le Docteur Steer a travaillé en collaboration avec le Bristol Robotics Laboratory, afin de développer une application smartphone reliée aux chaussettes « connectées ».

À LIRE AUSSI :
Alzheimer : une intelligence artificielle pour détecter les signes précurseurs de la maladie sur le visage

La non-stigmatisation des patients !

Quelques dispositifs de prévention existent et notamment des bracelets qui ont à peu près les mêmes qualités que les chaussettes… Mais ces bracelets ont le défaut de stigmatiser les patients qui le portent comme « à risques » et même causer de l’anxiété supplémentaire aux patients. Les chaussettes Milbotix, elles, sont des chaussettes lambda, qui passent inaperçues et qui n’identifient donc pas le patient comme une personne malade ! Le Dr Steer déclare d’ailleurs que « Le pied est en fait un excellent endroit pour collecter des données sur le stress, et les chaussettes sont un vêtement familier que les gens portent tous les jours ».

une chaussette connectée pour l'autisme
Crédit photo : Milbotix

Quel avenir pour ces chaussettes intelligentes ?

Milbotix a été fondée pour améliorer l’accès aux technologies numériques pour les personnes ayant des besoins non satisfaits liés à un problème de santé. Pour respecter cet objectif, l’entreprise s’engage à reverser 10% de leurs futurs bénéfices à des organismes caritatifs qui œuvrent dans le domaine de la démence. En Grande-Bretagne, la Société Alzheimer, aide déjà à financer le développement des chaussettes, ce qui laisse présager qu’elles seront probablement bientôt disponibles pour les patients… Plus d’infos : milbotix.com

Source
Bbc.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page