Innovation

Ils inventent un olfactomètre, un dispositif innovant (open source) pour sentir les odeurs dans les jeux vidéo

Immersion totale dans un jeu vidéo avec le Nosewise, qui va permettre de sentir les odeurs dans un jeu vidéo, ou de pratiquer une rééducation olfactive à domicile !

Les passionnés de jeux vidéo connaissent tous le casque VR, qui permet d’entrer en immersion dans un jeu vidéo… C’est effectivement assez impressionnant, mais cela manque d’odeurs ! C’est justement un olfactomètre de poche que l’université de Stockholm vient d’inventer. Les plans et le code sont d’ailleurs disponibles gratuitement en ligne; il s’appelle Nosewise et il promet d’apporter le sens de l’odorat aux jeux en VR. Ajouter des fragrances aux films ou émissions de télévision, est un défi que les chercheurs du monde entier aimeraient relever. Et des scientifiques suédois auraient donc trouvé le moyen de créer un tel système pour les jeux en VR. Une manière aussi d’aider les personnes qui auraient perdu l’odorat suite à une maladie comme le COVID long par exemple ? Découverte !

Quelle est cette invention ?

Une équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Jonas Olofsson de l’université de Stockholm, a mis au point un prototype imprimé en 3D, appelé “Olfactomètre portatif Nosewise”. Ils ont également collaboré avec une équipe de chercheurs de l’université de Malmö. Dans sa conception actuelle, l’outil est monté sous une manette de jeu portable HTC Vive disponible dans le commerce. Il se compose de quatre réservoirs de produits odorants orientés à la verticale. Chaque réservoir contient un liquide avec une odeur différente, absorbé dans une sorte d’éponge. Chacun est par ailleurs scellé par deux valves à action progressive, l’une placée en haut, l’autre en bas.

L'olfactomètre portable Nosewise utilise un orifice déjà présent dans le contrôleur HTC Vive
L’olfactomètre portable Nosewise utilise un orifice déjà présent dans le contrôleur HTC Vive. Crédit photo : Université de Stockholm

Comment fonctionne le Nosewise ?

Lorsque les deux valves sont fermées, aucun parfum ne peut s’échapper du boitier. Lorsque l’utilisateur actionne l’olfactomètre, les valves s’ouvrent avec la possibilité de choisir des degrés d’ouverture. Un petit ventilateur intégré au système vient alors aspirer l’air par le bas pour qu’il traverse l’éponge, puis le fait ressortir, chargé d’odeur, par un petit tube commun aux quatre réservoirs. Les odeurs combinées sont ensuite diffusées dans la pièce où se trouve le joueur ou le patient. En mélangeant diverses odeurs, il est également possible d’obtenir des propositions différentes… Mais, ce n’est pas tout ! Le boitier peut aussi être relié à un ordinateur de jeu qui détermine quelles odeurs sont libérées à quels moments du jeu. Il peut donc être activé manuellement ou automatiquement, en fonction du jeu ou de l’outil thérapeutique sur lequel il est connecté.

Un exemple créé pour l’occasion

Les chercheurs ont imaginé un scenario de jeu dans lequel le joueur se trouve dans une cave à vin virtuelle. L’idée étant de prendre des verres au hasard et de tenter d’identifier le vin choisit grâce aux arômes diffusés par la manette de jeu. Cette invention pourrait apporter encore plus d’immersions dans les jeux vidéo, mais elle pourrait aussi avoir un intérêt pour la rééducation olfactive… On sait désormais que certaines maladies, comme le Covid, font perdre le goût et l’odorat aux patients atteints, et que ces symptômes peuvent durer parfois très longtemps… Utiliser chez so, l’olfactomètre pourrait être un moyen thérapeutique de recouvrer l’odorat. Le code de l’appareil et du jeu sont disponibles gratuitement en ligne, pour toute personne intéressée par l’utilisation et le développement du système. Selon les chercheurs, le coût total des matériaux du prototype est d’environ 150 dollars.

Source
Stockholm University

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page