Innovation

Inde : une entreprise invente un robot nettoyeur de fosse septique pour éradiquer le nettoyage manuel

En Inde le nettoyage des fosses septiques se fait toujours à la main, un risque énorme pour ceux qui doivent nettoyer les déchets humains... Avec l'HomoSEP, tout pourrait durablement changer !

En Europe et dans les pays industrialisés, les fosses septiques disparaissent peu à peu, quand les villages, hameaux et endroits un peu reculés accueillent ce que l’on appelle un tout-à-l’égout ! Une invention bien utile qui nous permet de ne plus avoir à nous préoccuper du vidage de la fosse septique… Un travail ingrat et potentiellement dangereux, au vu des bactéries et microbes qui peuvent y survivre. Dans un pays comme l’Inde, l’un des plus peuplés du monde, les fosses septiques sont encore très présentes, et entraînent chaque année de nombreux décès pour les travailleurs qui les nettoient « à la main » car il n’existe aucune autre solution. Une start-up de l’Institut indien de technologie de Madras (ITT Madras) pourrait avoir inventé un système pour mettre fin à ces pratiques d’un autre temps. Ces machines nettoyeuses de fosses septiques sont actuellement testées dans la province du Tamil Nadul, où l’on recense un grand nombre de décès… Découverte !

Une pratique pourtant interdite depuis 2013…

Le nettoyage des fosses septiques « à la main » par des travailleurs indiens est interdit dans le pays depuis 2013. L’Inde dénombre près de 1000 décès depuis 1993 à cause de ces pratiques déshumanisantes et dangereuses. Pourtant, les nettoyeurs de fosses septiques continuent d’œuvrer puisqu’il n’existe aucune autre solution, ou que les autres alternatives sont trop coûteuses. Prabhu Rajagopal, professeur au département de génie mécanique de l’IIT Madras, à l’origine de cette invention, explique que ces machines changeront la donne… Il détaille que la fosse septique est un environnement toxique, rempli de matières fécales humaines semi-solides et semi-fluides qui constituent environ les deux tiers de la fosse.

“472 décès de 2016 à 2020 et 26 décès cette année jusqu’à présent dus à l’ébouage manuel sont enregistrés avec les détails de chaque incident envoyés au gouvernement central !”. Pourtant, il continue à nier même un seul décès.  #ManualScavenging #stopkillingus” Bezwada Wilson, responsable de l’association Responsable national, Safai Karmachari Andolan

Quelle est cette machine essentielle ?

Elle prend donc son origine à l’ITT Madras, est conçue par la start-up Solinas, et se nomme HomoSEP. Grâce à un mécanisme à lame rotative qui s’installe en fonction du diamètre de la fosse, elle peut homogénéiser les boues dures pour les liquéfier et pouvoir les pomper grâce à un mécanisme d’aspiration. Solinas précise que les travailleurs de l’assainissement peuvent les faire fonctionner facilement en ayant reçu une petite formation sur la sécurité par exemple. C’est évidemment un point essentiel, car l’HomoSEP est une machine puissante qui va mélanger les résidus de la fosse septique puis les aspirer.

À LIRE AUSSI :
Une scientifique invente un dispositif domestique de traitement des eaux usées pour remplacer la fosse septique

Qui sont les inventeurs de l’HomoSEP ?

Au début du projet, celui-ci a été développé par Divanshu Kumar, étudiant en dernière année de maîtrise, dirigée par Prabhu Rajagopal. Ce projet avait été présenté lors d’un concours en 2019, le Carbon Zerp Challenge. L’étudiant ayant reçu le soutien financier de son université, il a pu trouver ensuite une start-up, Solinas Integritu Private Limited pour développer sa machine. L’étudiant est d’ailleurs devenu le dirigeant de cette start-up.

HomoSEP va jusqu'à 5-7 mètres de profondeur dans un regard de fosse septique
HomoSEP va jusqu’à 5-7 mètres de profondeur dans un regard de fosse septique. Crédit photo : Solinas Integrity

Enfin le projet est soutenu par GAIL, un gazier Indien appartenant au gouvernement, tout comme la multinationale français CAPGEMINI qui apporte son soutien en matière de portabilité et de miniaturisation du robot. L’HomoSEP pourrait donc véritablement changer la vie de des travailleurs en danger, si elle venait à équiper toutes les régions du pays, alors qu’en France nous ne nous posons plus cette question depuis longtemps. Une belle invention non ?

Source
Firstpost.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page