Isocoton, des panneaux isolants biosourcés fabriqués à partir des vêtements recyclés

L’entreprise Isover a eu l’idée d’utiliser des déchets textiles pour développer une solution d’isolation thermo-phonique biosourcée, durable et performante. Ce nouvel isolant en coton recyclé est entièrement fabriqué en France.

La production mondiale de coton-fibre s’élève à environ 24,2 millions par an, selon l’agence Ecofin. Et en Europe, plus de 4 millions de tonnes de vêtements sont jetés chaque année dans les décharges (chiffre de l’ADEME). En effet, l’industrie de la mode est l’un des secteurs les plus polluants au monde. Mais il est néanmoins possible de réduire son impact environnemental en favorisant le recyclage des chutes de l’industrie textile et des vêtements usagés. L’entreprise Isover, rattachée au groupe français Saint-Gobain, a eu notamment la brillante idée de récupérer des déchets textiles pour fabriquer des panneaux d’isolation thermique et acoustique écologiques.

Dans son dernier projet en faveur de la construction durable, elle a principalement utilisé de la laine de coton recyclée, composée de coton (70 %), de textiles synthétiques (15 %) et de liants sous forme de fibres polyester (15 %). Lorsque cette matière première est transformée en isolant, sa conductivité thermique s’établit entre 0,037 et 0,051 W/m.K. À travers cet article, nous vous invitons à découvrir ce nouvel isolant biosourcé, appelé « Isocoton ».

Les plaques Isocoton se manipulent facilement et sont simples d'utilisation.
Les plaques Isocoton se manipulent facilement et sont simples d’utilisation. Crédit photo : Isover (capture d’écran vidéo YouTube)

Comment est fabriqué cet isolant écologique ?

Selon Isover, la laine de coton qu’elle utilise est récupérée auprès des collecteurs français de vêtements en fin de vie et de l’industrie textile. Après la récolte de cette matière première, l’entreprise procède à l’effilochage. En effet, les fibres textiles doivent être séparées les unes des autres pour transformer les étoffes en ouate ou en bourre. Ensuite, elles sont thermocollées afin d’obtenir des panneaux d’isolation durables, souples et semi-rigides. Grâce au processus de transformation par voie sèche qui se déroule à 100 % en France, ce produit affiche un faible impact carbone et une consommation d’eau réduite, affirme son fabricant.

Les caractéristiques de ce panneau d’isolation en coton recyclé

La technologie Isocoton est adaptée à presque tous les types de travaux d’isolation d’une maison (murs, cloisons, plafonds, combles perdus ou combles aménagés). Les panneaux mesurent 120 cm de long et 60 cm de large. Pour répondre aux diverses exigences des utilisateurs, ils sont proposés en quatre épaisseurs différentes (100 mm, 120 mm, 140 mm et 200 mm). Ils présentent de bonnes performances thermiques qui varient de 2,7 m².K/W à 5,25 m².K/W. Ils bénéficient d’une étiquette sanitaire A+ assurant une utilisation saine et sans danger pour les résidents. En outre, ce nouveau type d’isolant biosourcé possède d’excellentes performances acoustiques comparables à celles de la laine de verre PAR Phonic de cette même marque. Il peut être appliqué sur les cloisons séparatives ou distributives. De plus, il facilite beaucoup les tâches des installateurs professionnels. Les panneaux sont faciles à manipuler et agréables à poser. Ils se découpent rapidement à l’aide du couteau spécial Easycut d’Isover. Grâce à leur structure souple, ils se glissent facilement dans les endroits étroits et difficiles d’accès. Une fois posés, les matériaux retrouvent leur forme initiale et s’adaptent à la forme de leur support.

Les plaques Isocoton sont des isolants biosourcés.
Les plaques Isocoton sont des isolants biosourcés. Crédit photo : Isover (capture d’écran vidéo YouTube)

La résistance au feu de ce produit

Les panneaux d’isolation thermique Isocoton affichent un classement en réaction au feu E sous ACERMI. Malgré cela, il est possible d’améliorer leur résistance au feu en les associant à des systèmes de plaques de plâtre de bonne qualité en cloisons ou contres-cloisons sur rails-montants et plafonds. Cette technique peut être appliquée dans les logements collectifs et les établissements recevant du public, soumis à des exigences plus strictes en matière de sécurité. Cela permet d’atteindre des niveaux de résistance au feu EI30 à EI120 en cloisons et EI45 à EI120 en contres-cloisons. Pour avoir plus d’informations sur cette technologie d’isolation biosourcée en textiles recyclés, rendez-vous sur Isover.fr. Que pensez-vous de ces panneaux d’isolation ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
isover.frisover guides

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page