Préparez-vous à subir des milliers de coupures publicité par an sur vos films préférés !!! C’est la nouvelle loi du ministre de la culture, et ce, dès janvier 2020….

Force est de constater que les plateformes de streaming comme Netflix ou Amazon sont plus utilisées que les chaînes nationales pour regarder des films ou séries télévisées… Et avec la nouvelle loi proposée par le gouvernement et qui sera effective dès Janvier 2020, cela risque bien de ne pas s’arranger.

Il y aura donc plus de films à la télévision puisque les mercredis, vendredis et samedis seront désormais des jours « avec » cinéma, en revanche, il sera autorisé trois coupures pubs dès l’instant que le film durera au moins 1h30… Les chaînes réclamaient cette mesure depuis longtemps… Le ministre de la culture a donc cédé !


A lire aussi : C-seed 201, la plus grande télévision au monde : outdoor, design et rétractable


Cette loi devrait selon toute vraisemblance être votée avant la fin de l’année et mise en place dès Janvier au moins pour la publicité autorisée toutes les 20 minutes, ce qui reviendrait tout de même à 9 coupures pub sur un film de 3h !

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
LIDL : Des centaines de personnes se ruent sur les robots de cuisine « Monsieur Cuisine Connect »

Vidéo : La réforme de la télévision prend forme (RTL)

Franck Riester ne compte pas s’arrêter là et avance le fait d’obliger les plateformes de streaming à financer le cinéma français. Il demande que 16% de leurs chiffres d’affaires soit consacrés à ce financement. Quand on connaît l’opacité des comptes de société comme Netflix ou Amazon, on se dit que cette partie de la loi va être compliquée à mettre en œuvre.

Enfin les publicités seront différenciées selon la région d’émission des programmes, ainsi les parisiens n’auront plus les mêmes publicités que les lyonnais ou les strasbourgeois ! Ceci pour permettre un soi-disant développement de l’économie locale sans permettre pour autant de citer des adresses physiques de magasins !

Les films de cinéma à la télévision sont déjà peu regardés  mais avec ces coupures pub à foison, cela risque de ne pas s’améliorer… Enfin la bonne nouvelle c’est que 244 films par an pourront désormais être programmés assortis au minimum de 1098 coupures pub… Hallucinant non ?

Photo de couverture de 0meer / Shutterstock