L’innovation et la technologie n’ont pas que des bons côtés. Elles provoquent également de nombreuses addictions et certaines sont apparues très récemment, notamment avec les jeux vidéo, les réseaux sociaux et, surtout, les smartphones.

Aujourd’hui, c’est au tour de Netflix d’entrer dans la liste des addictions.

Un jeune homme interné

L’information a été rendue publique il y a quelques jours : un jeune homme a été interné en Inde à cause de son addiction à la plateforme de streaming illimité, Netflix. C’est le premier cas d’addiction au site Internet jamais déclaré et il a été interné dans le seul et unique but de lui permettre de réaliser un sevrage en douceur.

Effectivement, le jeune homme de 26 ans était au chômage et il passait plus de sept heures par jour devant son écran depuis plus de six mois. Évidemment, de telles habitudes ont fini par avoir des conséquences sur sa vie sociale, mais aussi sur sa santé physique. Le jeune homme se plaignait de fatigue oculaire, de graves troubles du sommeil et d’une dépression chronique. Netflix était devenu son seul moyen d’échapper à ses problèmes.

Des addictions sournoises

Évidemment, Netflix, comme les jeux d’argent, ne rend pas automatiquement accro. Ce n’est pas parce qu’il vous arrive une fois de gagner à la roulette que vous êtes condamné à sombrer dans la dépendance. Cependant, cela ne rend pas ces dépendances moins dangereuses. Au contraire, la plupart des spécialistes alertent sur leur caractère sournois et silencieux.

En effet, beaucoup de personnes contractent une addiction à ces produits de consommation sur la durée, lentement et sans s’en rendre compte. Dans un premier temps, ils ne ressentent que du plaisir et de la joie à pratiquer ces différentes activités. Cependant, au bout d’un certain temps, elles commencent à empiéter sur le reste de leur existence et à leur attirer des problèmes. La plupart des addictions se présentent d’ailleurs sous cette forme.

Ne pas confondre plaisir et addictions

Évidemment, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse et jeter son smartphone par la fenêtre, annuler son abonnement à Netflix et ne plus jamais remettre les pieds dans un casino. Ces activités sont, avant tout, des activités de plaisir. Cependant, elles doivent être pratiquées en pleine conscience de leur potentiel de nuisance.

Effectivement, un public averti et conscient de l’existence de ces risques aura moins tendance à devenir accro à ces activités. Cela est valable dans tous les domaines du quotidien. D’ailleurs, de nombreux particuliers encadrent eux-mêmes et sans y penser l’utilisation qu’ils font de ces loisirs. De même, ils savent reconnaître les périodes pendant lesquelles ils sont les plus fragiles (dépressions, périodes d’inactivité forcée, etc.), pour éviter de créer une dépendance.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1