Le MIT invente une cathode entièrement organique pour les batteries lithium-ion des véhicules électriques

Au lieu d’utiliser du cobalt ou du nickel, ces chimistes ont employé une cathode de batterie fabriquée à partir des matériaux organiques abondantes et moins coûteuses. Cette innovation aiderait les constructeurs de véhicules électriques à réduire leur dépendance à l’égard des métaux rares.

L’électrification des véhicules fait aujourd’hui partie des moyens utilisés par l’industrie du transport pour limiter ses émissions de carbone. Les constructeurs de VE sont cependant confrontés à un obstacle majeur lié au coût de fabrication élevé des batteries lithium-ion. Cela se traduit par des prix élevés des voitures électrifiées sur le marché. En effet, ce type de batterie utilise principalement du cobalt comme matériau de cathode. Ce métal est apprécié pour sa stabilité et sa densité énergétique élevées. Il présente toutefois quelques inconvénients à ne pas négliger.

Le cobalt est rare sur Terre alors que les besoins mondiaux en ce métal augmentent sans cesse. Ce qui fait fortement grimper ses prix. De plus, l’extraction de ce matériau produit des déchets toxiques et nocifs pour l’environnement. Pour remédier à ces problèmes économiques et écologiques, des chercheurs se concentrent au développement des matériaux de cathode alternatifs à ce métal rare. Dans une étude récente, des chimistes du Massachusetts Institute of Technology sont notamment parvenus à créer une nouvelle cathode organique stratifiée à la fois performante, durable et moins coûteuse pour les batteries lithium-ion. Découverte.

Nouveau materiau développé par le MIT pour les cathodes, ici en rose brillant sont représentées les molécules de lithium.
Nouveau matériau développé par le MIT pour les cathodes, ici en rose brillant sont représentées les molécules de lithium. Crédit photo : Tianyang Chen, Harish Banda, Jiande Wang, Julius J. Oppenheim, Alessandro Franceschi, and Mircea Dincǎ
ACS Central Science DOI: 10.1021/acscentsci.3c01478

Un nouveau matériau de batterie entièrement organique

Les matériaux organiques constituent une alternative intéressante au cobalt pour les batteries au lithium. Mais jusqu’à présent, la plupart d’entre eux n’arrivent pas à atteindre les performances de cette cathode traditionnelle, notamment sa conductivité électrique, sa capacité de stockage et sa durée de vie. Les chercheurs les mélangeaient souvent à des liants comme les polymères afin d’améliorer leur conductivité. Cependant, ces liants peuvent entraîner une baisse significative de la capacité de stockage de la batterie.

Le professeur Mircea Dincă, auteur principal de cette étude, et son équipe ont annoncé avoir surmonté ces contraintes en développant un matériau de cathode entièrement organique. Au début de leur recherche, financée par le constructeur automobile Lamborghini, ils ont travaillé sur des matériaux poreux, en partie organiques et en partie inorganiques. Mais ils ont découvert que le matériau 100 % organique nouvellement développé pourrait présenter une meilleure conductivité. Ils se sont donc focalisés sur cette découverte.

Des batteries Lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques.
Des batteries Lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Une cathode innovante et efficace

Cette équipe de chercheurs a mis au point un matériau de cathode composé de multiples couches de TAQ (bis-tétraaminobenzoquinone), une minuscule molécule organique comprenant trois anneaux hexagonaux fusionnés. Selon elle, ces couches de molécule ont la capacité de s’étendre dans toutes les directions, permettant ainsi d’obtenir une structure similaire à celle du graphite. Les chimistes ont précisé que ces molécules contiennent des quinones et des amines. D’une part, les quinones constituent des réservoirs d’électrons. D’autre part, les amines stimulent la formation de fortes liaisons hydrogène dans le matériau.

Avec cette nouvelle cathode du MIT, la batterie Li-ion pourrait atteindre plus de 2 000 cycles de charge avec une dégradation minimale.
Avec cette nouvelle cathode du MIT, la batterie Li-ion pourrait atteindre plus de 2 000 cycles de charge avec une dégradation minimale. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Grâce à ces liaisons hydrogène, le matériau serait devenu particulièrement stable et insoluble. Ces chimistes ont noté que cette insolubilité est essentielle afin d’éviter que le matériau organique ne se dissolve dans l’électrolyte de la batterie. Selon eux, cette caractéristique prolonge la durée de vie du dispositif de stockage d’énergie. Le professeur Mircea Dincă a expliqué que, lorsque le matériau de cathode est complètement insoluble, la batterie Li-ion peut atteindre plus de 2 000 cycles de charge avec une dégradation minimale.

Les autres caractéristiques de ce matériau

D’après les résultats des tests, cette cathode organique affiche une conductivité et une capacité de stockage similaires à celles des batteries au cobalt. De plus, les batteries dotées de ce matériau ont montré une vitesse de chargement exceptionnelle. Cela pourrait améliorer le taux de charge des VE. Afin d’augmenter la stabilité et la capacité d’adhésion du matériau au collecteur de courant de la batterie, l’équipe y a ajouté des matériaux de remplissage tels que la cellulose et le caoutchouc. Il est à noter que Lamborghini détient une licence pour le brevet de cette technologie. Plus d’informations : News.mit.edu. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
news.mit.edu

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page