Le Sarking, une solution d’isolation par l’extérieur pour les toitures

Dans le domaine de la construction, il existe une méthode d'isolation peu connue, mais très efficace : le Sarking. Cette technique d'isolation extérieure de la toiture offre de nombreux avantages, renforçant la protection de votre toiture, améliorant l'efficacité énergétique de votre maison, et préservant l'esthétique intérieure.

Dans le domaine de la construction, nous cherchons tous des solutions pour réduire nos dépenses énergétiques. Si la pose de doubles vitrages et l’isolation par l’extérieur sont souvent les meilleures solutions pour s’isoler du froid et du chaud, il existe une autre technique appelée le « Sarking ». Peu connue, elle est pourtant très utilisée dans les pays où les conditions climatiques sont extrêmes, que ce soit en termes de chaleur ou de froid. Le Sarking est donc une méthode d’isolation destinée à la toiture, mais par l’extérieur. Elle offre notamment l’opportunité de renforcer l’isolation à ceux qui disposent de combles aménageables ou aménagés. Mais qu’est-ce que le Sarking ? Quels sont ses avantages ? Et ses inconvénients ? On va tout vous expliquer.

Le Sarking, qu’est-ce que c’est et quels bénéfices peut-il apporter ?

Comme annoncé, le Sarking est donc une méthode d’isolation par l’extérieur, dont le principe repose sur le plaquage d’un matériau isolant sur la toiture. Ce dernier est positionné sur une planche, puis inséré entre le toit et la charpente. Isoler son toit par l’extérieur grâce à la méthode du Sarking offre de nombreux avantages indéniables. Tout d’abord, cette approche renforce la protection de votre toiture, prolongeant ainsi sa durée de vie et la préservant des intempéries et des dommages potentiels. De plus, la mise en œuvre du Sarking est généralement rapide, ce qui permet de minimiser les perturbations pendant les travaux. Une caractéristique essentielle de cette méthode est qu’elle n’entraîne aucune perte d’espace habitable à l’intérieur des combles, préservant ainsi la surface utilisable de votre maison.

Une méthode d’isolation par l’extérieur.
Une méthode d’isolation par l’extérieur. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

De plus, le Sarking met en valeur la charpente existante en la rendant apparente, ce qui peut ajouter une touche esthétique à l’intérieur de votre maison. En combinant un sous-toit et des panneaux isolants, le Sarking crée un bouclier continu qui élimine les ponts thermiques, améliorant ainsi considérablement l’efficacité énergétique de votre bâtiment. Enfin, cette méthode procure des performances thermiques et phoniques exceptionnelles, garantissant un environnement intérieur confortable et écoénergétique.

Quelles sont les étapes à suivre pour isoler son toit avec le Sarking ?

La technique du Sarking, bien que relativement simple à mettre en œuvre, exige une exécution minutieuse en suivant plusieurs étapes clés. Tout d’abord, il est essentiel de retirer le matériau de couverture existant pour dégager la charpente. Ensuite, l’installation d’un platelage est nécessaire pour créer une surface plane au-dessus des chevrons de la charpente. Ce platelage sert de base solide pour les futurs éléments d’isolation tout en empêchant la formation de ponts thermiques. Il est crucial d’utiliser des panneaux suffisamment solides et résistants pour supporter le poids des éléments à venir. L’étape suivante implique la pose d’un frein-vapeur par-dessus le platelage afin de garantir l’étanchéité à l’air. Le frein-vapeur joue un rôle essentiel dans la protection contre l’humidité hivernale. Il doit être tendu et agrafé le long des montants verticaux avec un chevauchement correct.

La pose de panneaux isolants sur la toiture.
La pose de panneaux isolants sur la toiture. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les jonctions de recouvrement doivent être étanches à l’aide de bandes adhésives ou de colle sur les maçonneries adjacentes. Ensuite, les panneaux isolants écologiques, tels que ceux en fibre de bois, sont installés. Ces panneaux, dotés d’une conductivité thermique élevée, sont fortement recommandés pour l’isolation par Sarking. La dernière étape avant la pose du matériau de couverture consiste à mettre en place le lattage et le contre-lattage. Cela implique la fixation du matériau isolant sur les chevrons à l’aide de vis spéciales. Ensuite, les liteaux et les contre-liteaux sont superposés de manière perpendiculaire pour favoriser une ventilation adéquate sous la toiture. Enfin, vous pouvez procéder à la réinstallation du matériau de couverture pour achever le processus d’isolation de la toiture.

Combien coûte l’isolation avec le Sarking ?

Le coût associé à l’isolation d’une toiture par la méthode du Sarking peut varier en fonction de plusieurs paramètres. La surface à isoler en mètres carrés et le choix des matériaux sont parmi les facteurs déterminants. Les coûts des isolants peuvent considérablement varier, avec des options telles que la laine de roche, plus économique, et le polyuréthane qui peut relativement être onéreux. De plus, la qualité, les performances thermiques et la résistance mécanique du film pare-vapeur et de l’isolant auront également un impact sur le coût global de l’isolation de la toiture par Sarking. En moyenne, le coût d’un projet de Sarking se situe autour de 200 € par mètre carré de toiture. Ce tarif englobe les dépenses liées aux matériaux, les coûts de main-d’œuvre et la TVA. Il est important de noter que diverses aides financières, telles que le Crédit d’Impôt à la Transition Écologique (CITE), sont disponibles pour les projets de Sarking. Le CITE représente généralement 30 % du montant total des travaux.

[wpdiscuz-feedback id= »dzwky6tgr9″ question= »Veuillez laisser un commentaire à ce sujet » opened= »0″]Que pensez-vous de cette méthode d’isolation ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

8 commentaires

  1. bonjour
    j’ai fait faire cette isolation elle a apportée une nette amélioration autant en hiver qu’en été .merci aux couvreurs occitans pour leur professionnalisme

  2. Vous avez oublié de mentionner la pose recommandée d’un film pâte pluie sur l’isolant et avant la pose du laitage et contre laitage.
    Ce film évite toute fuite d’eau éventuelle à travers me complexe isolant et solivage lorsque la couverture présente une défectuosité( bris ou déplacement d’une ardoises, tuile , ou tout autre matériau de couverture)

  3. Bonjour chère personne qui a écrit cette article. C’est très bien de promouvoir l’isolation des bâtiments mais s,il vous renseignez-vous chez de vrais pro avant de raconté n’importe quoi .et que ce soit lui qui valide votre article. J’ai orreur de gens comme vous.
    vous mélangez plein de choses. Et bien sur! Les panneaux souple sur chevrons tiennent le nouveau litonnagetout seul avec quelques petites vis. Alors que se sont des panneaux semi rigide qui doivent supporter le poids des tuiles.et fixer avec des litos large au 10 cm pour reprendre la charge.Et bien sûr c’est tellement facile d enlever les tuiles à plus 10 mètre du sol sans échafaudage pour les norme sécurité des travailleurs. Bon j’arrête la . Juste que la vrais méthode est une très bonne solution mais pas si facile que ça.

  4. Et pour les toitures qui ne sont pas parfaitement droite il existe le système easy sarking de Faynot qui peut corriger la planeïté du toit. Et avec le crédit d’impôt c’est compatible (taper easy sarking Faynot dans Google)

  5. @nicolas avec un Vélux ça ne pose aucune contrainte. Il sera au niveau des tuiles et il y aura une finition intérieure à faire au niveau de l’épaisseur de l’isolation

  6. Bonjour, donc ça nécessite la dépose des Veluxs! Et que fait on dans le cadre de chambres dans Les combles ?
    Il faut donc coucher ailleurs pendant les travaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page