6 peintures isolantes et « climatisantes » pour protéger les maisons du chaud et du froid

Découvrez comment les peintures rafraîchissantes pourraient réduire la consommation d'énergie liée à la climatisation et contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Nous ne pouvons que constater un fait dont nous entendons parler depuis des années : le réchauffement climatique. Il y a quelques années, ce terme était connu seulement des scientifiques qui s’en inquiétaient déjà. Avec des températures dépassant les 40 °C le 10 septembre dans certaines régions, ce réchauffement climatique est bel et bien devenu une réalité ! La recherche de la fraîcheur est aujourd’hui une quête presque perpétuelle, mais les climatisations sont très énergivores et accentuent encore ce réchauffement climatique. Les peintures bioclimatiques ou rafraîchissantes seraient-elles la solution à ce problème qui devient majeur ? Petit florilège des innovations en matière de peinture d’un nouveau genre. Découverte.

Mais au fait, une peinture thermique, qu’est-ce que c’est ?

Il n’y a pas si longtemps, la peinture était perçue comme une solution plutôt uniforme pour la décoration, ayant comme seule variation la couleur. Toutefois, l’évolution des normes environnementales a transformé ce domaine, avec l’avènement de peintures écologiques, nettoyables à l’eau et sans émanations toxiques. Désormais, une nouvelle catégorie de peinture fait sensation parmi les artisans et les bricoleurs, tout en promettant des économies sur les factures de chauffage et de climatisation. Il s’agit de la « peinture d’isolation thermique », une innovation aux propriétés étonnantes. La « peinture thermique » désigne une catégorie de peinture conçue pour offrir un effet absorbant ou réfléchissant, destinée à être appliquée aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des bâtiments.

Elle vise à pallier les pertes de chaleur, responsables d’environ 20 % des déperditions thermiques, surtout dans les constructions mal isolées. La composition de cette peinture comprend des pigments pour la couleur, des résines synthétiques, de l’eau et des composants céramiques, ces derniers étant le secret de son pouvoir isolant. Deux versions sont déjà disponibles sur le marché et les recherches continuent pour améliorer le cool roofing. D’un côté, il existe une version absorbante, composée de particules creuses, qui capture la chaleur intérieure. Celle-ci réchauffe les murs, évitant ainsi les parois froides et inconfortables. Et d’un autre côté, il existe la peinture thermo-céramique, qui réfléchit la chaleur et bloque les ponts thermiques. Par cette occasion, elle empêche la chaleur de pénétrer à l’intérieur, agissant comme un complément d’isolation plutôt qu’un isolant à part entière. Pour cela, elle nécessite généralement une application sur un isolant classique, comme des murs en BA13 avec de la laine de roche.

La peinture climatisation de toiture Enercool

Enercool est une entreprise fondée par Maxime Claval, un ingénieur thermicien, en partenariat avec François Rangdé, qii est un expert en gestion de projets de construction, et Adeline Constant, qui est une spécialiste en marketing et communication. Ils proposent une solution novatrice pour contrer la chaleur excessive et réduire la consommation d’énergie des bâtiments. Cette idée a émergé de l’expérience personnelle de Maxime, qui cherchait à rendre les chambres de ses enfants plus confortables pendant les canicules estivales. Il a découvert la technique du « cool roofing », peu répandue en France, et a ainsi créé Enercool pour allier ses convictions écologiques à son expertise. Les peintures Enercool sont conçues pour lutter contre la chaleur excessive des toitures, pouvant atteindre plus de 80 °C en été.

« Le gain thermique à l’intérieur des bâtiments peut aller jusqu’à 6° C en moins ».
« Le gain thermique à l’intérieur des bâtiments peut aller jusqu’à 6 °C en moins ». Crédit photo : Enercool

En réfléchissant les rayons solaires et en réduisant la conductivité thermique, ces peintures contribuent à abaisser la température des surfaces, offrant par conséquent une alternative efficace et abordable pour maintenir des conditions intérieures agréables. Enercool se distingue par sa gamme de peintures rafraîchissantes, disponibles en six couleurs, allant de la teinte blanche traditionnelle à des options telles que la tuile brune, la tuile oxyde, la tuile foncée, la tuile claire, l’ardoise et le zinc. Les peintures Enercool sont fabriquées avec des aérogels de silices et des pigments sélectifs, deux isolants à la pointe de la technologie déjà utilisés par la NASA. En savoir plus sur la peinture Enercool ? Retrouvez l’article « Enercool » que nous lui avions consacré.

Le peinture de toit Cool Roof

Dans la petite commune de Le Faou, dans le Finistère, l’entreprise Cool Roof a peut-être résolu le problème de la chaleur écrasante dans les bâtiments. Cool Roof France, fondée par Frédéric Lachêvre, propriétaire d’un parc immobilier, en collaboration avec Ronan Caradec, expert en énergie, et Roland Soun, frigoriste, a inventé la peinture Cool Roof. L’invention de cette peinture est née en 2015, mais elle revêt toute son importance ces dernières années, avec la Terre qui ne cesse de se réchauffer. Cette peinture utilise des pigments réfléchissants spéciaux, qui sont capables de refléter une large gamme du spectre solaire, y compris les rayons infrarouges. Les charges calcaires, qui sont généralement utilisées pour ces peintures, sont remplacées ici par des coquilles d’huîtres.

Une peinture innovante pour améliorer le confort thermique des bâtiments.
Une peinture innovante pour améliorer le confort thermique des bâtiments. Crédit photo : Cool Roof France (capture d’écran Facebook)

La peinture Cool Roof a donc la particularité, en plus de ses propriétés, d’utiliser des déchets naturels abondants en Bretagne et encore peu recyclés. Cette substitution permet de créer une formulation écologique tout en conservant les propriétés réfléchissantes et thermorégulatrices de la peinture. Les avantages de la peinture Cool Roof sont nombreux. En plus de réduire la température intérieure des bâtiments de 6 à 7 °C en moyenne, créant un environnement plus frais et confortable, elle permet des économies significatives en réduisant la facture d’électricité de 20 % à 50 %. De plus, elle préserve les matériaux en empêchant la surchauffe, prolongeant ainsi la durée de vie des toits de 8 à 10 ans. En savoir plus sur la peinture Cool Roof ? Retrouvez l’article « Cool Roof » que nous lui avions consacré.

Isoloméo, la peinture isolante comme une couverture de survie

Isoloméo, développée par une entreprise établie dans les Hauts-de-France, se présente sous la forme d’une peinture novatrice. Isoloméo va au-delà des peintures isolantes traditionnelles en offrant une polyvalence exceptionnelle. Oméo, l’entreprise à l’origine de cette invention, est reconnue pour ses solutions écoénergétiques, notamment les panneaux solaires, les chaudières et les poêles à granulés. La peinture Isoloméo, conçue en tant qu’isolant 3-en-1, garantit des économies d’énergie tout au long de l’année. Sa composition unique assure une isolation efficace contre le froid en hiver et la chaleur en été. Les tests réalisés avec Isoloméo ont démontré une réduction significative de 30 % de l’influence des températures extérieures à l’intérieur des espaces.

Isole la maison du froid l'hiver.
Isole la maison du froid l’hiver. Crédit photo : Oméo (capture d’écran YouTube)

Ce qui rend cette peinture si innovante, c’est sa formulation. Oméo a développé une peinture à base d’eau, incroyablement concentrée en extraits secs, constituée de minuscules particules de céramiques à haute capacité isolante. Cette peinture, une fois posée, agit comme un réflecteur. En réalité, elle utilise la réflexion thermique pour retenir la chaleur à l’intérieur. Ainsi, lorsque cette peinture recouvre des murs déjà isolés, elle permet d’en renforcer l’isolation. Isolomeo, c’est un peu un mur fin ajouté au mur existant, comme une barrière contre les ponts thermiques. C’est la raison pour laquelle cette peinture est comparée à une couverture de survie qui maintient une température agréable durant toute l’année. En savoir plus sur la peinture Isolomeo ? Retrouvez l’article « Isolomeo » que nous lui avions consacré.

L’invention d’une peinture isolante à deux couches

Des chercheurs de l’Université de Stanford développent un nouveau produit dans le domaine des peintures rafraîchissantes. Pour contrer les problèmes environnementaux liés à l’utilisation massive de climatisation ou de chauffage, ils ont développé des peintures capables de réduire les échanges de chaleur entre les espaces intérieurs et leur environnement extérieur. Cette avancée repose sur la création d’une peinture bicouche innovante. Après quelques années de recherches, ils sont parvenus à concevoir une peinture dont la couche supérieure, très fine, est composée de nanoparticules inorganiques. La couche inférieure, quant à elle, est constituée de flocons d’aluminium capables de réfléchir le rayonnement infrarouge.

Des objets de différentes formes composés de différents matériaux, recouverts de la nouvelle peinture.
Des objets de différentes formes composés de différents matériaux, recouverts de la nouvelle peinture. Credit photo : Yucan Peng

La couche supérieure permet le passage des rayons infrarouges, tandis que la couche isolante inférieure les réfléchit plutôt que de les absorber. Cette technologie peut également être utilisée sur les murs intérieurs pour chauffer naturellement les locaux, en transformant la lumière infrarouge réfléchie en énergie thermique. Bien entendu, pour étayer leurs propos, de nombreux tests ont été effectués. Les premiers résultats affirment que cette peinture bi-couche serait dix fois plus efficace qu’une peinture classique. En effet, elle réfléchirait environ 80 % de la lumière infrarouge moyenne et une partie de la lumière proche infrarouge élevée. Les tests ont par ailleurs montré que ces peintures réduisaient la consommation d’énergie liée au chauffage de près de 36 % et celle liée à la climatisation de près de 21 %. Elles sont de plus étanches, ce qui garantit leur stabilité dans des environnements humides. Quant à leur entretien, elle est facile grâce à un simple rinçage à l’eau ou à l’aide d’un chiffon humide. Retrouvez notre article dédié à cette recherche ici.

La peinture ultra blanche, plus efficace que la climatisation ?

Nous n’avons pas tous les moyens de repeindre en totalité notre maison ni notre toiture, avec des peintures spéciales. Des chercheurs de l’université de Purdue se sont alors penchés sur l’influence des matériaux sur l’efficacité énergétique globale et sur leur capacité à réfléchir la chaleur solaire. Et ils ont conclu que le simple fait de repeindre en blanc la totalité de nos logements pourrait considérablement réduire la température à l’intérieur. Attention, pour que cela soit efficace, il faut du blanc, voire de l’ultra-blanc et non du blanc cassé, glacier ou autres teintes. Ces chercheurs ont d’ailleurs réussi à créer une peinture blanche capable de réfléchir jusqu’à 98,1 % de la lumière solaire, dépassant ainsi les performances des climatiseurs classiques. Cette peinture exceptionnelle est également surnommée « peinture ultra-blanche. »

La peinture la plus blanche jamais créée pourrait avoir un effet de refroidissement dépassant celui de la climatisation
L’auteur de l’étude Xiulin Ruan avec l’échantillon de son laboratoire de la peinture la plus blanche jamais créée. Crédit photo : Université Purdue / Jared Pike

Pour ce faire, ils ont introduit dans la peinture des particules de sulfate de baryum, un composé chimique que l’on retrouve dans des produits tels que le papier photographique blanc et les cosmétiques. Le mélange astucieux de ces particules permet d’obtenir une peinture d’une blancheur exceptionnelle et d’une réflectivité remarquable. Des tests en extérieur ont montré que cette peinture ultra-blanche maintenait la température des bâtiments où elle avait été appliquée à environ 10,5 °C en dessous de la température extérieure. Et que, pendant la nuit, elle réduisait la température de 4,5 °C en plein soleil en milieu de journée. Cependant, lors d’un test hivernal, la surface peinte a enregistré une réduction de la température d’approximativement 10 °C par rapport à l’extérieur, tandis que la réduction à l’intérieur était de 6,1 °C.  Retrouvez l’intégralité de notre article ici.

Les peintures rafraîchissantes, bientôt à l’Assemblée nationale ?

Les bâtiments parisiens, qu’ils soient publics ou d’habitation, sont des bâtiments anciens, et la plupart du temps, ils sont recouverts d’un toit noir. L’Assemblée nationale, siège de nos 577 députés français, est un lieu très ancien qui, si l’on en croit les utilisateurs des bancs, conserve très bien la chaleur comme le froid d’ailleurs. En 2050, selon un rapport du GIEC cité par l’agence Reuters, les canicules pourraient devenir deux fois plus fréquentes, si les émissions mondiales de gaz à effet de serre ne sont pas réduites. On se souvient des différentes positions du gouvernement, qui avait limité la température à 19 °C en hiver et supprimer la climatisation pour des raisons évidentes d’économies environnementales.

"La peinture blanche réflective anti-chaleur pour toiture Enercool s’applique sur tout type de revêtements de toiture"
« La peinture blanche réflective anti-chaleur pour toiture Enercool s’applique sur tout type de revêtements de toiture. » Crédit photo : Enercool

Les peintures rafraîchissantes contribuent à réduire la consommation énergétique liée à la climatisation, passant de 15,5 TWh à 6,2 TWh par an. Si tous les bâtiments climatisés étaient équipés de cette peinture, cela équivaudrait à économiser l’équivalent de la production annuelle d’un réacteur nucléaire. Ce sont peut-être ces chiffres qui ont poussé, le 8 décembre 2022, Julien Bayou, député écologiste de la cinquième circonscription de Paris, à présenter au sein de l’Assemblée nationale le concept du « cool roofing ». Son objectif était de recouvrir les toits de l’Assemblée nationale de cette peinture réfléchissante afin d’éviter d’utiliser la climatisation pendant les étés à venir. Cette initiative a été élaborée en collaboration avec l’entreprise Cool Roof France et elle vise à anticiper les vagues de chaleur à venir tout en accélérant la transition énergétique en France. En savoir plus sur ce sujet ? Retrouvez notre article dédié.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ces peintures thermiques ?

Les avantages de la peinture isolante thermique incluent son caractère respectueux de l’environnement, son amélioration de l’isolation phonique, sa longue durabilité (jusqu’à 45 ans pour certaines marques), sa résistance à l’humidité et à la condensation, son application sur des murs humides (salle de bains, cuisine) et sa polyvalence sur divers supports (PVC, bois, métal). En termes d’efficacité, elle équivaut à 15 cm de laine minérale ou 12 cm de polyuréthane, et certaines marques promettent jusqu’à 40 % d’économies d’énergie. Quant aux inconvénients, ils sont moins nombreux, mais non négligeables. Le coût de cette peinture est plus élevé qu’une peinture classique, atteignant environ 40 € par litre selon la marque. De plus, son temps de séchage est considérablement plus long, nécessitant 12 h entre deux couches. Enfin, une application précise est essentielle pour garantir son efficacité, ce qui peut rendre son utilisation moins accessible pour les non-professionnels. Retrouvez notre article complet ici.

[wpdiscuz-feedback id= »kqafxbrt4d » question= »Veuillez laisser un commentaire à ce sujet » opened= »0″]Que pensez-vous de cette innovation pour isoler les maisons ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page