Innovation

L’invention d’un applicateur de tampon périodique écologique et jetable dans les toilettes

À seulement 19 ans, Théo Kack Kack a développé une invention révolutionnaire dans le domaine des protections périodiques : le premier applicateur biodégradable pour tampons.

Lorsqu’une femme a ses règles, elle doit évidemment porter ce que l’on appelle des protections périodiques. Cela passe par des serviettes, des cups ou des culottes menstruelles et pour la plupart des femmes, par des tampons. Certains tampons sont « équipés » d’applicateurs, qui permettent aux femmes de les insérer plus facilement et sans toucher leurs parties intimes. Le problème de ces applicateurs est qu’ils sont en plastique ou en carton, soit polluants, et ne doivent JAMAIS être jetés dans les toilettes ! À seulement 19 ans, Théo Kack Kack vient d’inventer la marque LUBIA, et notamment le premier applicateur biodégradable. Actuellement en campagne de financement participatif, il fait un petit carton sur Ulule et espère pouvoir commercialiser très rapidement cette jolie marque, pour une jolie cause. Découverte.

D’où lui est venue l’idée de cette invention ?

Comme souvent, l’idée de cette invention lui est venue d’une expérience personnelle ou, du moins, d’une expérience vécue par sa petite amie. En 2021, il était en vacances avec sa petite amie qui avait ses règles. Celle-ci souhaitait se baigner et profiter des joies de la baignade, grâce à un tampon avec applicateur. Elle s’est alors retrouvée confrontée à un problème que connaissent toutes les femmes ou presque : l’absence de poubelles ! N’étant pas biodégradable, cet applicateur doit absolument rejoindre une poubelle et non les égouts. Théo prend ainsi conscience de ce problème, mais aussi de la pollution qu’engendrent les applicateurs de tampons et les tampons aussi d’ailleurs. Après quelques recherches, il s’aperçoit que tous les applicateurs sont en carton ou en plastique, donc polluants. De retour au lycée, il présente son projet lors d’un concours : un applicateur écologique et jetable dans les toilettes. Après de nombreux retours positifs sur son invention, il décide de se lancer dans l’aventure !

Le tampon Lubia, qu’est-ce que c’est ?

Après avoir pris attache avec des gynécologues, des sage-femmes et des femmes en général, Théo s’aperçoit que non seulement les applicateurs ne sont pas biodégradables, mais qu’en plus, certaines femmes sont allergiques aux matières utilisées dans les tampons. Celles-ci provoquent des démangeaisons, des infections, de l’inconfort et dans les cas les plus graves : un choc toxique. Pendant huit mois, il effectue plusieurs tests de matière, pour parvenir à fabriquer un prototype en s’inspirant des marques de papier toilette dont les tubes se désintègrent dans l’eau. Il parvient alors à créer une matière qui se désintègre au bout de cinq minutes dans l’eau. En revanche, nous ne connaîtrons pas la matière utilisée, Théo souhaite conserver le secret de son invention et nous pouvons aisément le comprendre ! Quant au tampon à proprement parler, il est en coton 100 % bio et donc biodégradable évidemment. Le combo parfait pour des millions de femmes qui utilisent chaque mois des tampons hygiéniques.

Lubia, l'intimité féminine saine et écologique.
Lubia, l’intimité féminine saine et écologique. Crédit photo : Lubia (Théo Kack Kack), capture d’écran vidéo YouTube

Théo recherche désormais des investisseurs !

Théo Kack Kack est actuellement à la recherche d’investisseurs pour pouvoir concrétiser son projet. Il vise à lancer une première production dès le début de l’année 2024 et estime avoir besoin d’environ 55 000 € pour y parvenir. Récemment, il a lancé une campagne de financement participatif, avec pour objectif de vendre 150 boîtes de 18 tampons à 10 € pièce. Cet objectif a été atteint en seulement quelques jours, ce qui démontre l’engouement pour son idée et la demande existante. Maintenant, Théo espère attirer des investisseurs pour soutenir son projet prometteur, nous confiant son espoir de voir cette idée se concrétiser. Envie de tester les tampons LUBIA ? Rendez-vous sur Ulule, la livraison est prévue en décembre 2023, un chouette cadeau pour la Planète, non ?

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Ouest-france.frFr.ulule.comAngersmag.info

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page