Innovation

L’isolation thermique écologique, un livre pour tout savoir sur les herbes isolantes et paille de lavande

Deux matériaux isolants encore méconnus, mais efficaces à découvrir : la paille de lavande, parfois gratuite, et l'isolant à base d'herbes perdues issues des fauchages de sécurité.

L’isolation thermique de nos maisons devient un enjeu crucial. Les isolants classiques sont générateurs de gaz à effets de serre, et peuvent parfois être nocifs pour notre santé. Les éditions Terre Vivante viennent de publier une Bible intitulée, « l’isolation thermique écologique », qu’ils nous ont soumise. Dans ce livre, une liste complète des différents modes d’isolation existants, des techniques de poses, les impacts sur notre santé, et bien sûr, les performances de chaque technique. Nous avons choisi de nous focaliser sur deux modes d’isolation écologique, et encore peu connus des particuliers. Ainsi, l’isolation à base d’herbe ou celle à base de paille de lavande existent et proposent des alternatives intéressantes, à la laine de verre, de roche, ou encore au béton de chanvre. Découverte.

Focus n° 1 : les herbes isolantes par Gramitherm

Gramitherm est une entreprise fondée en 2019 par Stephan Grass, détentrice d’un procédé exclusif suisse qui permet d’offrir une nouvelle matière isolante à base d’herbes perdues. C’est d’ailleurs, « le premier matériau d’isolation 100 % propre qui présente le meilleur bilan écologique dans sa catégorie » comme on peut le lire sur le site officiel. L’isolant Gramitherm provient donc d’une ressource quasiment illimitée, et surtout facilement reconstituable. La laine isolante à base d’herbe se présente sous la forme de panneaux semi-rigides obtenue à partir de l’herbe des prairies, et après séparation des éléments azotés valorisés en biogaz.

« De par sa nature, le concept Gramitherm® est universel et permet d’exploiter une ressource quasi « illimitée » et rapidement reconstituable. »
« De par sa nature, le concept Gramitherm® est universel et permet d’exploiter une ressource quasi « illimitée » et rapidement reconstituable. » Crédit photo : Gramitherm (capture d’écran Facebook)

Les fibres sont séchées, puis stabilisées grâce à du sel de bore, puis liées avec du polyéthylène, pour le moment. Un liant à base d’amidon est à l’étude afin de rendre le matériau encore plus écologique. Un hectare de prairie est suffisant pour fournir l’isolation de sept maisons individuelles, et les prairies ne manquent pas. Précisons que l’herbe utilisée par Gramitherm provient des fauchages d’entretien et de sécurité. Elle ne se destine, de ce fait, pas à l’alimentation animale, mais permet une économie circulaire et une revalorisation de ces déchets. En savoir plus sur ce procédé innovant, rendez-vous sur Gramitherm.eu.

Focus n° 2 : la paille de lavande

La lavande, elle fleure bon le sud de la France, la garrigue et les cigales. Mais, nous savons encore très peu que sa paille peut également être un excellent isolant thermique. Cette paille de lavande, peu revalorisée, et peu utilisée par les producteurs d’huiles essentielles, ou de produits à base de lavande, possède pourtant une belle efficacité d’isolation. Elle s’utilise très facilement et peut servir à isoler les murs, les combles, ou encore les cloisons. Il est par ailleurs possible de l’utiliser en doublage d’un mur existant. La paille de lavande provient du broyage du vert et des gerbes après distillation.

La fibre végétale de la lavande est très riche en silice, qui en présence de chaux, lui confère une bonne carbonatation. De plus, cette paille de lavande conserve environ 3 % d’huile essentielle et s’avère être un répulsif naturel contre certains insectes, et même contre le frelon asiatique, qui n’aime pas la lavande. Cet isolant assez méconnu se trouve en botte, en vrac, et en brique et possède un coefficient de conductivité thermique de 0,050 à 0,075 W/m.K, ce qui le rend presque semblable à celui du polyuréthane. Renseignez-vous auprès des producteurs de lavande, il est fort probable que vous puissiez trouver de la paille de lavande pour des sommes très correctes. « La paille revient environ à 40 €/m³ pour les blocs de construction, mais est très bon marché, voire gratuite en bottes ou en vrac », explique le site Ooreka.

Un champ de lavande.
Un champ de lavande. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Un livre pour tout savoir sur l’isolation thermique

Jean-Pierre Oliva, l’un des auteurs, était consultant et formateur en architecture écologique, bioclimatique et en écoconstruction. Décédé en 2014, il avait écrit la première édition du livre « Isolation thermique écologique », en 2001. Samuel Courgey, co-auteur de cette édition, est devenu référent sur la performance énergétique et l’approche environnementale après quinze années de travaux en bureaux d’études. La dernière édition de cette bible de l’isolation thermique est disponible depuis le 14 mars et se veut la référence en la matière. Cette nouvelle édition propose moult solutions pour isoler sa maison, en conformité avec les nouvelles réglementations thermiques telles que la RE 2020. Un livre indispensable à tous ceux qui souhaitent isoler leur maison dans le respect de la planète, avec un choix de matériaux écologiques éclectiques, sans oublier les techniques de pose, et même les différents fournisseurs des matériaux présentés.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Gramitherm.euHarmonie.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page