Innovation

Neuralink : un singe joue à Pong par la pensée à l’aide d’une puce implantée dans le cerveau.

Il l'avait annoncé en Février : un singe pouvait jouer à Pong grâce à la puce implantée dans son crâne... Désormais il nous en donne la preuve !

Elon Musk a encore frappé ou plutôt a encore publié une vidéo choc le 9 avril 2021 ! Dans cette vidéo, on y voit un singe jouant au jeu vidéo Pong ! Et sans les mains… Ou plutôt sans manette, uniquement avec la puce Neuralink implantée dans son cerveau.

Avec cette vidéo, Musk veut prouver que sa puce intracrânienne peut permettre à un singe de jouer par la pensée. C’est actuellement l’un des rares exemples que montre cette technologie. Et ce seraient les prémices du véritable objectif de la puce Neuralink : connecter le cerveau en bluetooth pour diriger tous les appareils actuels…

La mort annoncée des télécommandes donc ! Mais, également, le contrôle du cerveau du coup… C’est un flippant quand même non ? Ce singe est donc l’un de premiers à avoir cette puce connectée, implantée dans son cerveau. D’après le commentateur, il est simplement entrain de jouer à son jeu préféré : Pong. Le singe, prénommé Pager contrôle donc toute sa partie simplement par la pensée.

Musk annonçait déjà voilà quelques mois qu’un singe avec un implant dans le crâne pouvait jouer à des jeux vidéo par la pensée… Mais à l’époque, la presse restait sceptique sur les dires du fantasque patron de Tesla et SpaceX ! Il faut dire qu’il est souvent à l’origine de petites bombes lâchées sur les réseaux sociaux.

À LIRE AUSSI :
Cerveau : l'adage « boire pour oublier » prouvé littéralement pas la science
Neuralink : un singe joue à Pong par la pensée à l'aide d'une puce implantée dans le cerveau.
Pager a d’abord appris à jouer avec un joystick avec récompense à la clé. Crédit photo : Neuralink

Force est de constater que deux mois plus tard, il apporte la preuve de ce qu’il avançait. Pour parvenir à ce résultat, Pager a d’abord appris à jouer avec un joystick avec récompense à la clé. Il aurait donc entraîné son cerveau à jouer auparavant.

Le commentateur indique aussi que le singe possède deux puces qui interagissent différemment ! A quand la prochaine preuve de ce qu’annonçait Musk : de la musique directement envoyée au cerveau ? L’avenir nous le dira sûrement !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page