Innovation

Odon : quand un mécanicien invente un dispositif obstétrique révolutionnaire pour remplacer les forceps !

Quand un mécanicien automobile tente le pari fou d'inventer un dispositif obstétrique peu cher et utilisable par une sage-femme, il permettra peut-être de faire diminuer la mortalité périnatale dans les pays en voie de développement !

Il y a parfois des inventions que l’on imagine venir d’une personne ayant un lien avec le milieu de son invention ! On imagine mal un boulanger inventer un nouveau matériau de construction… Ou à contrario, un maçon inventer une nouvelle recette de pain aux céréales !

Pourtant, c’est un peu l’histoire de Jorge Odon, un mécanicien automobile argentin, qui invente un procédé révolutionnaire… Pour aider les femmes, lors d’accouchements difficiles. Son métier n’a absolument aucun lien avec l’obstétrique et même s’il est père de cinq enfants, il n’imaginait probablement pas devenir un inventeur de « forceps » nouvelle génération !

L’idée de Jorge Odon

Ce mécanicien a la particularité de réfléchir à une solution chaque fois qu’un problème se présente ! Comme tout un chacun pourrait-on dire, mais lui, dépose des brevets chaque fois qu’il a une idée ! Au total il a déjà déposé 8 brevets dans son milieu professionnel : suspensions, barres stabilisatrices etc… Un jour, un collègue lui montre une vidéo dans laquelle on explique comment extraire un bouchon coincé dans une bouteille vide… Sans casser la bouteille !

L’idée étant d’incliner la bouteille d’y mettre un sac plastique puis de gonfler le sac à l’intérieur… Le sac entoure alors le bouchon et il n’y a plus qu’à tirer ! Cette vidéo lui a d’ailleurs permis de gagner un pari avec un ami lors d’un dîner ! Mais Odon réfléchit la nuit, et après cette découverte, il transpose l’idée de la bouteille à l’utérus d’une femme. L’utérus féminin, peut effectivement avoir la « même forme » qu’une bouteille ! Il décide alors d’aider les femmes à accoucher ! Et de remplacer les traditionnels forceps par ce dispositif révolutionnaire !

De la « folie » à la réalité !

Si, au départ, les gens le prennent pour un fou avec son idée, il montre quand même son dispositif à l’obstétricien de la famille ! Puis il en fait la démonstration à l’Université des Moines. Devant l’intérêt des médecins présents, Odon dépose un brevet et lance la fabrication d’un prototype. Avec son ami, perdant du pari, ils prennent des poupées, des pots de confiture et tentent leurs expériences dans le garage familial ! Au départ ils tentent de sortir des objets des bocaux avec de la vaseline !

À LIRE AUSSI :  Pour contourner l'interdiction de l'avortement aux Etats-Unis, une gynécologue invente une clinique flottante
Odon : quand un mécanicien invente un dispositif obstétrique révolutionnaire pour remplacer les forceps !
Capture d’écran YouTube

Après plusieurs mois de travail, ils parviennent à présenter leur système au Dr Javier Schvartzman du Centre d’éducation médicale et de recherche clinique de Buenos Aires. Le professeur pense avoir affaire à un fou, mais trouve le « truc » intéressant ! Ils tentent alors de reproduire le système avec un « utérus en verre » mais le professeur dit que l’insertion du sac pourrait perforer l’utérus. Alors Odon adapte son modèle pour que le sac ne soit appliqué que sur la tête du bébé.

2008 : l’OMS s’intéresse au système !

Le Dr Mario Merialdi, coordinateur en chef pour l’amélioration de la santé maternelle et périnatale pour l’OMS en visite à Buenos Aires, se dit intrigué par cette invention. Et, il demande à rencontrer les inventeurs ! Aucune invention ne venait alors tenter de remplacer les éternels forceps qui peuvent blesser ou laisser des traces indélébiles aux bébés ! Le forceps, ce sont deux immenses cuillères plongées dans l’utérus de la mère, qui viennent attraper la tête du bébé pour le tirer vers l’extérieur… La ventouse, elle, est placée sur la tête du bébé et l’aspire vers l’extérieur.

Mais comment ça marche exactement ?

Le dispositif ODON reproduit le système du bouchon dans la bouteille !  Une double couche de plastique est insérée par le canal génital pour entourer la tête du bébé. De l’air est ensuite pompé dans le sac pour gonfler une chambre plastique qui vient doucement saisir la tête du bébé ! Le plastique utilisé n’empêche pas la respiration du bébé, puisque celui-ci ne respire pas par les voies nasales in-utéro ! Il suffit ensuite de tirer doucement le bébé vers l’extérieur sans aucun traumatisme du cuir chevelu par la ventouse ou cicatrices par le forceps.

Selon les experts, ce dispositif pourrait être utilisé dans les pays où les dispositifs obstétriques manquent cruellement. Un système peu coûteux qui permettrait probablement de sauver la vie de nombreux nouveau-nés.  Les accouchements difficiles provoquent la mort de 5.6 millions de bébés dans le monde et de 260 000 mamans en 2020. L’idée d’ODON pourrait donc révolutionner le monde de l’obstétrique… Comme quoi, les meilleures inventions ne viennent pas forcément des spécialistes en la matière !

Source
reproductive-health-journal.biomedcentral.comwho.int

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page