Innovation

Roboclette : l’invention d’un robot piloté par une intelligence artificielle pour servir la raclette

D'origine suisse, le Roboclette a été inventé pour soulager les professionnels de la raclette. Il est capable de reproduire les mêmes gestes qu'un humain.

Il est venu le temps, le temps des raclettes. C’est effectivement THE plat de l’hiver et tout le monde, ou presque, se délecte de ce succulent fromage coulé sur de la charcuterie, des pommes de terre, des oignons, champignons, etc. Il n’y a pas réellement de recette pour la raclette, car tout est dans le fromage coulant ! Eddy Bailifard, fondateur de Raclett’House et maître fromager suisse, a collaboré avec le groupe Robot Learning & Interaction de l’Institut de recherche Idiap pour concevoir un robot piloté par l’Intelligence Artificielle. Ce dernier est capable de reproduire les gestes des appareils à raclette qui racle le fromage pour le faire couler. Son nom le Roboclette ! Découverte !

La raclette traditionnelle n’est pas dans un poêlon !

En Suisse et dans de nombreux restaurants de montagne, la raclette est servie avec un appareil qui racle le fromage pour qu’il tombe dans l’assiette. Ce mouvement est habituellement produit par la main du fromager dans un geste rapide et souple. Pour faire couler le fromage, il suffit d’exercer une petite pression sur le fromage chauffé par le haut pour qu’il coule. Eddy Baillifard explique que, semblant bien simple, ce geste ne l’est pas autant : « Selon le type de fromage à raclette, la surface peut varier en termes de douceur et peut être plus ou moins fluide », explique-t-il. La conception du Roboclette, ce formidable appareil, n’a donc pas été si simple à imaginer.

La technologie développée par l’Idiap peut être intégrée au corps humain (prothèses et exosquelettes)
La technologie développée par l’Idiap peut être intégrée au corps humain (prothèses et exosquelettes). Crédit photo : Roboclette

Comment ont-ils inventé le Roboclette ?

Avec Emmanuel Pignat, docteur du groupe robotique de l’Idiap, le fromager a d’abord guidé le bras du robot pour lui « apprendre » les gestes humains. Par la suite, tous les mouvements « aidés » ainsi que la force requise par chaque type de fromage ont été enregistrés. Au final, ils ont pu transférer les compétences humaines vers le robot afin qu’il devienne le plus intuitif possible. Le Roboclette a été pensé pour les restaurateurs, afin de les soulager des gestes répétitifs que nécessite le service de la raclette. Une invention fonctionnelle qui leur permet d’être plus disponibles pour leurs clients et de mieux gérer leurs différents services. Notons qu’il est également disponible pour les particuliers, mais nous n’avons pas de prix à vous communiquer. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Roboclette.chvalais.ch.

Et si vous testiez la raclette à l’ananas ?

Vous en avez assez de manger de la charcuterie avec votre fromage à raclette ? Il semblerait que la raclette à l’ananas ait le vent en poupe. Il suffit juste d’insérer de petits morceaux d’ananas dans votre poêlon, puis de faire fondre le fromage dessus. Il paraît que l’ananas aurait le pouvoir de brûler les graisses, ce qui peut être utile au vu des calories contenues dans une assiette de raclette. Une dernière astuce ? Il est toujours difficile de déterminer à l’avance la quantité de marchandises à prévoir pour faire une raclette. Souvent, nous devons terminer le fromage sur une quiche ou fondu dans des pâtes, car nous en prenons toujours trop. Découvrez le site génial Raclette.world qui, en indiquant le nombre de convives et les différentes charcuteries que vous envisagez, va vous indiquer la quantité exacte à acheter. Un super moyen d’éviter le gaspillage alimentaire, il est devenu notre allié raclette depuis que nous vous l’avons présenté.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page