Une mini capsule ingérable pourrait bientôt remplacer les piqûres d’insuline pour les diabétiques… Bientôt un peu plus d’indépendance pour les diabétiques, on valide !

Le diabète est une maladie très grave qui touche plus de 3.5 millions de personnes en France, et pour les insulino-dépendants c’est également une maladie très contraignante. Les systèmes actuels proposent des piqûres quotidiennes d’insuline ou des pompes à insuline pour certains malades.

Ces pompes diffusent l’insuline en fonction du taux de glycémie dans le sang. C’est indolore pour les patients mais le matériel médical peut être encombrant pour le patient qui doit porter sa pompe de jour comme de nuit. Des chercheurs du Massachussets semblent être sur le point de trouver une alternative aux piqûres quotidiennes : La SOMA (self-orienting millimeter-scale applicator).


A lire également : K’Watch Glucose, la montre qui contrôle le diabète sans douleur ni prise de sang


La SOMA se présente sous la forme d’une capsule de la taille d’un petit pois et dont la forme rappelle une carapace de tortue. Elle permettrait après ingestion de libérer des doses d’insuline dans le corps du patient sans piqûre cutanée. Actuellement testée sur des rats et des porcs, les résultats semblent plutôt encourageants.

La petite capsule est composée de sucre qui se dissout au contact des sucs gastriques et vient libérer l’insuline contenue dans une micro aiguille qui viendrait piquer la paroi gastrique, organe le plus proche du pancréas, qui est le détecteur de glycémie dans le sang. L’évacuation de la SOMA se fait ensuite par les voies naturelles.

Bien sûr la SOMA ne sera pas commercialisée dans l’immédiat, de nombreux tests sont encore nécessaires afin qu’elle soit transposable sur l’humain et efficace. Pour le moment, aucun effet secondaire n’a été constaté, ni sur les parois intestinales lors de l’évacuation, si sur les parois stomacales ou œsophagiennes lors de l’ingestion.

L’insuline s’est libérée normalement et le taux de glycémie a pu descendre comme avec une piqûre classique. Une belle avancée pour les diabétiques si la SOMA venait à se généraliser, il est quand même plus simple d’avaler une capsule d’insuline que de se cacher aux toilettes pour réaliser sa piqûre !

Crédit photo : Felice Frankel | MIT

SOMA, les capsules pour administrer l'insuline par voie orale

Selon les informations du site lequotidiendumedecin.fr