Staying Alive : L’application qui mobilise les secouristes bénévoles au près d’une personne en arrêt cardiaque

Vous êtes titulaires d’une formation aux premiers secours ou allez le devenir… Découvrez Staying Alive, une application qui vous permettra peut-être de sauver une vie !

Lorsque l’on entend « Staying Alive », on pense immédiatement à la chanson mythique des Bee Gees mais il serait temps que ces deux mots nous orientent vers une autre pensée : celle de sauver des vies via l’application créée par un français, Paul Dardel.

Une application qui permet à tout titulaire d’un BNS (Brevet National de Secourisme) ou d’une formation aux premiers secours d’intervenir sur une personne en urgence vitale (malaise cardiaque) se trouvant à proximité de lui. 1 minute de gagnée permet d’augmenter les chances de survie à un infarctus du myocarde de 10%… Explications !


A lire également : Zoll : AutoPulse, le masseur cardiaque automatisé au service des équipes de secours


Lorsque vous télécharger l’application Staying Alive (Android ou iOs), vous devenez un Bon Samaritain et pourrez être appelé à intervenir dans un rayon de 500 m autour de vous grâce à la géolocalisation de la personne en urgence par les secours et à votre smartphone. Ce sont les secours qui vous alerteront de la proximité de la personne à aider.

Vidéo : AEDMAP – Le bon Samaritain

Ainsi même si vous n’arrivez que deux minutes avant les pompiers, vous augmenter les chances de survie de 20% pour le patient. L’application vous indiquera les trois éléments essentiels à pratiquer : Alerter, Masser, Défibriller et pourra même envoyer une demande à un autre Bon Samaritain situé à proximité d’un défibrillateur pour qu’il soit apporter sur les lieux du malaise. Il n’y a bien sûr aucune obligation d’intervenir juste un cas de conscience pour le Bon Samaritain appelé.

En France, ce sont environ 60000 malaises cardiaques qui sont recensés chaque année, et qui se révèlent mortels pour 2400 personnes. Depuis 2018, le SAMU et les SDIS (Pompiers) utilisent cet outil et préviennent les bons samaritains souvent plus proches géographiquement de la victime qu’eux-mêmes.

Si vous souhaitez vous former aux premiers secours, la formation coûte 60€, dure 7 h et est accessible dès l’âge de 10 ans. Cette formation PSC1 est dispensée par la protection civile mais également par des associations comme La Croix Rouge Française. Elle vous permettra de devenir vous aussi un Bon Samaritain et de peut-être sauver la vie d’une personne en détresse juste à côté de vous !

N’oubliez pas que lors d’un malaise cardiaque, chaque seconde compte !

Crédit photo : Capture d’écran Staying Alive / Google Play

Staying Alive : L'application qui mobilise les secouristes bénévoles au près d'une personne en arrêt cardiaque

Photo de couverture de Lisa S / Shutterstock

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page