La société Zoll Medical Corporation a développé un appareil  révolutionnaire qui permet de prodiguer automatiquement et sans interruption un massage cardiaque à une victime.

Le masseur Autopulse s’adapte sur le torax du patient et fournit automatiquement une RCP (réanimation cardio-pulmonaire) à la place des secouristes. L’appareil comprime le thorax afin d’améliorer le débit sanguin vers le cœur et le cerveau.

Ce geste qui est habituellement prodigué manuellement par les pompiers ou le SAMU peut durer plus d’une heure et ne doit surtout pas être interrompu. Un arrêt de seulement quelques minutes pouvant s’avérer fatal.

L’Autopulse permet donc de gagner de précieuses minutes tout en réduisant de plus de 85 % les interruptions de compressions, que ce soit au sol, sur le brancard ou pendant le transport dans le véhicule d’urgence.

Quelques chiffres en France

Plus de 50.000 personnes meurent encore chaque année des suites d’un ACS (arrêt cardiaque soudain).  Dans 70% des cas, ils surviennent devant un ou plusieurs témoins mais seulement 20% de ces personnes prodiguent les bons gestes, faute de formations adéquates.

Il faut savoir pourtant que 80% des victimes qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples, et ce dès les premières minutes.

On estime que 250 à 350 personnes pourraient être sauvées chaque année si ces gestes leur étaient prodigués avant l'arrivée des équipes médicales.Click to Tweet

10 minutes cruciales

Lorsqu’une personne est victime d’un infarctus, il faut en moyenne 7 minutes pour que les secours arrivent sur les lieux, et 3 de plus avant que ne commencent les premiers soins. Un laps de temps crucial car sans prise en charge immédiate, plus de 90 % des arrêts cardiaques sont fatals.

L’intervention d’une personne pratiquant la Réanimation Cardio-Pulmonaire et la défibrillation permet d’augmenter considérablement les chances de survie de la victime, de 5% à plus de 50% !

Alors que dans certains pays (comme la Norvege) 95% de la population est formée aux gestes qui sauvent, en France moins d’une personne sur deux a suivi une formation de premier secours.


A lire également : LifeVac, la ventouse d’urgence pour désobstruer les voies respiratoires


En théorie, cette formation est devenue obligatoire pendant le cursus scolaire mais encore très peu d’académies l’ont généralisée. Un récent arrêté impose également depuis 2018 les auto-écoles à former leurs élèves aux gestes de survie. Les inspecteurs poseront une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours pendant l’examen.

Plus d’infos sur : zoll.com

Sources : plusmagazine.levif.be / cardiacscience.fr / fedecardio.orgleparticulier.lefigaro.frbfmtv.com

146 Partages
Partagez145
Enregistrer1
Tweetez
+1
Partagez